Comment cela se corrige ?

L’œil myope possède un excès de puissance optique : les rayons lumineux issus d’une source éloignée convergent en avant de la rétine. Il faut donc réduire cette puissance, par diverses techniques dont le choix sera fonction de l’âge, du degré de myopie, de l’épaisseur de la cornée, de la présence ou non d’une cataracte…

L’opération de la myopie repose sur les principes suivants :

  • La réduction de la puissance optique de la cornée : le laser Excimer sculpte la face antérieure de la cornée de manière à en réduire la courbure ;
  • Le remplacement du cristallin par un implant artificiel : la puissance de l’implant est calculée pour que l’œil opéré ne soit plus myope ;
  • L’ajout d’un implant de puissance négative dans la chambre antérieure ou la chambre postérieure.

La correction de la myopie chez le presbyte

Les patients atteints de myopie et devenus par la suite presbytes, peuvent conserver une certaine indépendance à la correction de près, en envisageant la réalisation d’une technique de LASIK avec monovision (un œil est corrigé en totalité pour la vision de loin, l’autre ne l’est que partiellement pour conserver de la ‘vision nette’ sans correction de près). Cette situation doit idéalement faire l’objet d’une simulation, en adaptant la correction en lentilles de contact par exemple, car certains patients ont des difficultés à vivre avec une différence de correction entre les deux yeux.

Grâce à l’étroite collaboration entre l’Institut et la Fondation Ophtalmologique Adolphe de Rothschild, qui bénéficie d’une renommée nationale et internationale dans le domaine de l’ophtalmologie, vous vous assurez d’une prise en charge en toute sécurité, avec des médecins parfaitement formés, des équipements de pointe, pour un seul et même objectif : votre satisfaction !