Qu’est-ce que la presbytie2017-02-07T14:10:25+00:00

Qu’est ce que la presbytie ?

La presbytie correspond à la réduction progressive, après 40 ans, de la capacité de l’œil à effectuer la mise au point en vision rapprochée, les objets proches apparaissant flous. Cette pathologie s’accroit : on compte aujourd’hui 1.7 milliard de presbytes aujourd’hui, mais ce chiffre pourrait passer à 2.1 milliard en 2020.

Elle est provoquée par le vieillissement du cristallin qui perd peu à peu de sa souplesse, de son élasticité et de sa capacité à modifier sa courbure. L’accommodation est alors moins efficace et la vision d’objets rapprochés devient difficile. Les principaux symptômes qui caractérisent cette pathologie apparaissent à partir de 40 ans par l’apparition d’une gêne croissante à la lecture ou à l’indentification de détails fins au sein d’un motif observé à une distance rapprochée (moins de 1 mètre).

Les symptômes varient également en fonction des défauts optiques de la personne[1] :

– Chez un emmétrope (bonne vision de loin), la presbytie se traduit par l’apparition d’une gêne en vision de près, en particulier pour les petits caractères, et quand la lumière ambiante est faible. Au fil des ans, la vision de près continue de se dégrader, et oblige à porter une correction de plus en plus forte.

– Chez un sujet myope devenu presbyte, le retrait de la correction de loin peut permettre une vision de près plus nette. Mais le retrait des lunettes se paie par une vision alors floue de loin (rappelons que la myopie correspond à une vision  nette sans effort de près, mais floue de loin sans correction).

– Chez un sujet hypermétrope devenu presbyte, l’installation de la presbytie est particulièrement « mal vécue ». Chez les hypermétropes modérés (moins de + 3 D de correction pour la vision de loin), l’effet de la réduction du pouvoir accommodatif de la presbytie apparaît de façon plus précoce : elle rend plus pénibles les efforts que l’hypermétrope avait pour habitude de faire pour compenser les effets de l’hypermétropie, et améliorer la vision de loin. C’est pour cela que le sujet hypermétrope devenu presbyte ressent alors une réduction globale de la qualité de sa vision : non seulement la vision de près diminue, mais la vision de loin, qui était bonne voire excellente, se dégrade aussi rapidement vers la quarantaine. La prescription optique pour la vision de près s’accompagne alors d’une prescription pour la vision de loin (verres de lunettes progressifs, ou l’addition est exprimée en dioptries).

[1] www.gatinel.com