La presbytie est un trouble de la vision directement lié au processus de vieillissement normal de l’œil. Elle est la conséquence d’une diminution de l’amplitude d’accommodation dans la vision de près. À partir de quel âge apparaît la presbytie ? Que faire pour traiter ce trouble de la vision ?

À quel âge débute la presbytie ?

La presbytie est une affection causée par une modification de l’élasticité du cristallin. La réduction de l’élasticité du cristallin impacte le pouvoir d’accommodation de l’œil. Le cristallin est une petite lentille transparente et bombée sur ses deux faces. Son rôle est notamment de permettre à l’œil de voir net à toutes les distances grâce à sa capacité de modifier rapidement sa courbure. En vieillissant, le cristallin s’épaissit. Conséquence : il perd de sa souplesse et devient moins déformable sous l’action des muscles ciliaires. C’est pourquoi, la vision de près devient inévitablement de plus en plus floue.

Ce trouble de la vision de près apparaît entre 43 et 46 ans, sans distinction de sexe. La presbytie évolue jusqu’à l’âge de 60 ans, mais pas de manière identique pour tous les patients.

L’unité de mesure de la presbytie est la dioptrie. À l’âge de 12 ans, l’amplitude d’accommodation est égale à 12 dioptries. Après 45 ans, l’accommodation résiduelle n’est plus que de 3 dioptries pour passer à une amplitude d’accommodation nulle à 60 ans.

Comment se manifeste la presbytie ?

La presbytie est caractérisée par une diminution de l’amplitude d’accommodation dans la vision de près. Alors que la distance habituelle de lecture est de 30 à 40 cm, le presbyte sera d’abord obligé d’allonger les bras pour lire. Il cherchera également un meilleur éclairage afin de mieux voir les petites lettres et les détails sur une image.

La presbytie peut engendrer une vision double, une fatigue visuelle ainsi que des céphalées. Le presbyte pourra aussi ressentir une sensation de picotement dans les yeux en fin de journée.

Les premiers symptômes de la presbytie peuvent se manifester plus tôt chez les patients hypermétropes. En effet, un œil hypermétrope éprouve déjà le besoin d’accommoder de manière permanente afin de voir de près.

Peut-on éviter la presbytie ?

Comme mentionné, la presbytie est la conséquence du vieillissement naturel du cristallin. Ce vieillissement, bien qu’il diffère d’une personne à une autre, est incontournable. De ce fait, il n’existe aucun moyen de prévenir la presbytie.

Que faire face aux signes de la presbytie ?

L’âge auquel la presbytie nécessite une correction pour la vision de près est variable. Plusieurs facteurs entre en ligne de compte. Il peut s’agir du degré de capacité résiduelle d’accommodation, de l’existence d’une correction en vision de loin ou encore du degré d’exigence visuelle du patient.

En cas d’apparition des premiers signes de la presbytie, il est recommandé de prendre rendez-vous avec son ophtalmologue. L’ophtalmologue est le seul praticien à être en mesure de prescrire la bonne correction. Par le biais de tests et d’examens approfondis des yeux, l’ophtalmologue définit le type de verre ou de lentilles correctrices correspondant à la dioptrie du patient.

Il existe différents moyens de corriger la presbytie. Cette correction consiste à restituer une vision de près de qualité sans altérer la vision de loin.

Presbytie : corriger avec des lunettes de vue

La presbytie se corrige dans la plupart des cas par le port de lunettes de vue. Il existe plusieurs types de verres correcteurs, chacun s’adaptant aux spécificités de chaque patient.

  • Les verres unifocaux : les verres unifocaux permettent de voir de près à tous les points des verres. Ce type de verre est notamment recommandé pour les jeunes presbytes dont l’âge de la presbytie tourne autour des 45 ans. Il s’agit d’une solution efficace pour les presbytes débutants ayant besoin d’une correction occasionnelle, pour lire ou effectuer des tâches nécessitants la vision de près.
  • Les verres bifocaux : Ces verres à double foyers disposent d’une section conçue pour voir de près dans leur partie inférieure. Le reste du verre permet au presbyte de voir de loin sans avoir à quitter ses lunettes.
  • Les verres progressifs : ils permettent de voir de près à toutes les distances. Le principe : faire varier la puissance optique de manière progressive entre la partie supérieure du verre réservée à la vision de loin et la partie inférieure destinée à la vision de près. Ils peuvent être prescrits quel que soit l’âge de la presbytie.

Presbytie : corriger avec des lentilles de contact

Les lentilles de contact existent elles aussi en plusieurs versions. Les lentilles progressives constituent la solution la plus récente afin de corriger la presbytie. Elles permettent de voir à toutes les distances. Cependant l’adaptation de l’œil à ce type de lentilles reste plus difficile qu’avec des lunettes à verres progressifs. Aussi, l’acuité visuelle est inférieure à celle obtenue avec des lunettes.

Presbytie : corriger avec une chirurgie

La presbytie peut être corrigée par une opération au laser ou par implants multifocaux. Le type d’intervention est décidé par le chirurgien en fonction du cas de chaque patient, de la nature et de l’importance du défaut visuel. La chirurgie de la presbytie permet au patient de se passer de ses lunettes ou de ses lentilles de contact de manière temporaire ou occasionnelle.