Première cause de handicap visuel chez les personnes de plus de 65 ans, la dégénérescence maculaire liée à l’âge résulte d’une détérioration graduelle de la macula. Si l’âge, le tabagisme, le surpoids et l’hypertension artérielle sont des facteurs de risque, adopter une alimentation saine, riche en acides gras notamment, pourrait prévenir le développement de la DMLA. Découvrez quels aliments privilégier pour limiter le risque de DMLA.

 

Qu’est-ce que la DMLA ?

La DMLA est une maladie chronique de la zone centrale de la rétine, appelée macula. Bien qu’elle n’occupe que 2 à 3% de la surface de la rétine, la macula joue un rôle majeur. Elle possède en son centre une petite zone, nommée fovéa, qui est responsable de l’acuité maximale de l’œil. La macula permet de voir nettement les détails et les couleurs. Elle est notamment sollicitée au cours d’activité demandant de la précision : la lecture, la couture, la conduite, etc.

 

La DMLA apparaît aux alentours des 50 ans et évolue progressivement. À un stade avancé, le patient atteint de DMLA ne voit plus au centre de son champ de vision.

Quelles sont les différentes formes de DMLA ?

Il existe deux formes de DMLA :

  • La DMLA atrophique, ou DMLA sèche : elle est caractérisée par un amincissement anormal de la macula causé par la disparition progressive des cellules de l’épithélium pigmentaire de la rétine et des cellules photoréceptrices.
  • La DMLA exsudative, ou DMLA humide : forme la moins fréquente, la DMLA exsudative se caractérise par la formation de nouveaux vaisseaux, nommés néovaisseaux, sous la rétine. Son évolution étant particulièrement rapide, elle conduit à une perte de la vision centrale en quelques semaines.

 

La DMLA peut affecter un œil ou deux. Des formes mixtes, à savoir un œil atteint de DMLA atrophique et un œil atteint de DMLA exsudative, existent.

Quels aliments sont bons pour les DMLA ?

Il existe plusieurs facteurs de risque de DMLA : l’âge, la consommation de tabac, les prédispositions génétiques, la surcharge pondérale, ou encore des antécédents de maladies cardiovasculaires. Aussi, une mauvaise alimentation peut représenter un facteur de risque de développement de la DMLA. À contrario, adopter une alimentation équilibrée, riche en antioxydants, en oméga 3 et en pigments maculaires tels que la lutéine et la zéaxanthine, permet de limiter les risques d’apparition de la DMLA.

 

Pour lutter contre la DMLA, les aliments à privilégier sont les suivants :

  • Les aliments riches en oméga 3 : une à deux fois par semaine, consommez des poissons gras tels que le saumon, le hareng, la sardine, le maquereau, la truite et le thon rouge. Vous pouvez également varier les huiles riches en oméga 3 (noix, colza, germe de blé, etc.)
  • Les aliments riches en vitamines et minéraux : pour prévenir l’apparition de la DMLA, les aliments à privilégier sont également ceux qui sont riches en vitamines et minéraux. Pour composer votre assiette, tournez-vous vers des aliments contenant de la vitamine C, de la vitamine E, du sélénium et du zinc.
  • Les aliments riches en lutéine et en zéaxanthine : la lutéine et la zéaxanthine font partie de la grande famille des caroténoïdes. On les retrouve dans les légumes à feuilles vert foncé, comme le chou frisé et l’épinard, et dans les fruits jaune orangé comme les agrumes ou les tomates. Pour prévenir la DMLA, les aliments à privilégier peuvent également être les haricots verts, les poivrons, les poireaux ou encore le brocoli.

 

Avant d’opérer toute modification dans votre régime alimentaire, il est recommandé de demander l’avis de votre médecin. Pour plus d’informations sur la DMLA et les aliments à privilégier, consultez votre ophtalmologue.