Qu’est-ce que le laser excimer ?

Le laser excimer a révolutionné la chirurgie réfractive. Que ce soit en PKR ou en LASIK, il est utilisé pour remodeler le profil de la cornée et en changer le pouvoir optique. Pourquoi le laser excimer domine-t-il le paysage de la correction chirurgicale des défauts visuels. Comment se déroule une intervention avec ce laser ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur cette technologie.

 

D’où vient t-il ?

Le laser excimer, ou laser à excimère, est un type de laser à ultraviolet très largement utilisé en chirurgie oculaire. Le mot excimer est formé par la contraction des mots «excité» et «dimère», qui correspond au couplage de deux mêmes atomes. Le laser excimer fait partie des lasers à gaz. Le milieu d’excitation des lasers excimer est gazeux et composé de gaz rares ou d’halides. Le premier rayonnement laser émis en l’ultraviolet a été créé par le soviétique Nikolaï G. Basov et son équipe, en 1970. De nombreux laboratoires mirent au point leur propre laser excimer avant commercialisation par la société allemande Lambda Physik en 1977.

Un premier brevet concernant des applications médicales du rayonnement excimer fut déposé et enregistré en 1988. Le premier professeur à se pencher sur les possibilités d’utilisation du laser excimer en ophtalmologie fut le professeur américain Stephen Trokel.

Aujourd’hui, les lasers excimer de dernière génération permettent de délivrer une correction optique de manière sécurisé et dans un temps réduit, garantissant le confort et sécurité pour chaque patient.

 

De quoi est-il constitué ?

Le laser excimer Alcon WaveLight® EX500 utilisé par l’Institut Laser Vision est constitué de plusieurs éléments parmi lesquels :

  • La cavité laser : elle est alimentée par le mélange gazeux d’Argon et de Fluorine. La cavité du laser est soumise à des décharges électriques.
  • Le trajet optique : il se trouve à la sortie de la cavité, où le faisceau laser est modelé et où les impuretés sont aspirées. Pour une meilleure homogénéité du faisceau laser et pour l’obtention de résultats réfractifs précis, le parcours du faisceau optique dispose d’un auto-générateur d’azote intégré afin de protéger l’intégralité du parcours optique emprunté par le rayonnement laser excimer.
  • Le système de délivrance : ce système innovant permet de balayer la cornée par les spots laser selon le profil d’ablation à délivrer.
  • Les divers modules opto-électroniques : il s’agit des caméras de visualisation pour l’écran de contrôle, du pachymètre en ligne, de lampe à fente à éclairage LED ou encore du système Eye-tracker.

 

Qu’est-ce que la technologie balayage par spots du laser excimer ?

Les lasers excimer les plus récents, comme le laser excimer Alcon WaveLight® EX500 utilisé par l’Institut Laser Vision, sont équipés d’une technologie appelée « flying spots », ou balayage par spots. Avec la technologie de balayage par spots, l’énergie de la lumière laser est administrée sous la forme de pulses de diamètre proche de 1 mm. Chacun de ces spots va avoir pour rôle d’ablater un peu de tissu cornéen. En fonction des corrections d’amétropies à administrer, la distribution sélective des spots sera étudiée afin de sculpter la cornée selon le profil d’ablation requis. Après réflexion sur des miroirs présents au sein du système de délivrance, les spots sont dirigés vers la cornée.

Les miroirs aident chacun des spots à atteindre leur cible tout en étant épaulés par le système Eye-tracker du laser excimer. L’Eye-Tracker du laser Excimer WaveLight® EX500 utilisé par l’Institut Laser Vision permet d’analyser les mouvements de l’œil dans 6 degrés de liberté. Il offre également une fréquence de 1050 Hz avec un temps de réponse de seulement 2.0 millisecondes. Cette technologie garantit la sécurité et le confort du patient.

La technologie balayage par spots permet une grande souplesse dans la réalisation des différentes formes de sculpture de la cornée. Pour corriger certains défauts optiques tels que l’hypermétropie et l’astigmatisme, où les motifs de sculpture peuvent s’avérer plus complexes, cette technologie présente de grands avantages.

 

Comment s’effectue l’émission du laser excimer ?

Pour corriger les défauts réfractifs tels que la myopie, l’astigmatisme, l’hypermétropie et la presbytie, l’émission du laser excimer s’effectue en discontinue. La fréquence du laser en chirurgie réfractive fait référence au nombre de tirs par seconde qui sont émis par le système de délivrance de l’appareil. Les lasers de balayage par spots ont des fréquences comprises entre 100 et 500 KHz, c’est-à-dire entre 100 spots et 500 spots par secondes.

Le laser excimer Alcon WaveLight® EX500 utilise une fréquence de 500 kHz, soit une délivrance de 500 spots par secondes. Plus la fréquence est élevée, plus la durée du traitement est raccourcie.

 

Quel est le rôle du laser excimer en chirurgie réfractive ?

Le laser excimer est employé afin de traiter les différents troubles de la vision : la myopie, l’astigmatisme, la presbytie et l’hypermétropie. Il  permet de surfacer la cornée pour en modifier la courbure avec une précision de l’ordre du quart de micron.

Grâce à cette extrême précision, le laser excimer autorise des interventions minutieuses et délicates. Avec un laser excimer, deux techniques chirurgicales peuvent être effectuées : le laser de surface (PKR) ou le LASIK (Laser ASsisted Intrastromal Keratomileusis).

 

Comment fonctionne la PKR avec le laser excimer ?

La PKR, technique utilisant le laser excimer, a été la première employée dans les années 90. La PKR (PhotoKératectomie Réfractive) consiste à remodeler la cornée en appliquant le laser excimer après avoir retiré l’épithélium, sa couche superficielle. Contrairement à la chirurgie par technique LASIK, la PKR nécessite d’ôter la couche épithéliale pour accéder à la partie superficielle du stroma cornéen. Puis, le faisceau du laser excimer est directement projeté sur la surface de la cornée pour sculpter le tissu cornéen stromal superficiel.

La PKR ne requiert pas d’hospitalisation. En chirurgie ambulatoire, l’intervention est réalisée en anesthésie locale. Une fois le brossage de la couche épithéliale réalisé, l’administration du traitement laser de remodelage avec le laser excimer est effectué afin de supprimer le ou les défauts visuels du patient. Certains paramètres seront étudiés lors de la visite préopératoire afin de déterminer si la technique PKR est la plus indiquée. Ces indications préférentielles pour la PKR peuvent être l’épaisseur de la cornée et son élasticité, l’âge du patient, son mode de vie ou encore les défauts à corriger.

 

Comment fonctionne le LASIK avec le laser excimer ?

La technique LASIK emploie elle aussi le laser excimer pour remodeler le profil de la cornée et en changer son pouvoir optique. Cependant, dans la procédure LASIK, l’épithélium est préservé. Avant d’appliquer le laser excimer, le laser femtoseconde dessine puis soulève le volet cornéen superficiel. Une fois le traitement au laser excimer délivré, le volet cornéen superficiel est rabattu.

Cette intervention est également réalisée en chirurgie ambulatoire, sous anesthésie locale, par instillation de collyre. Avec la technique LASIK et grâce au laser excimer, il est possible de préserver l’épithélium et de favoriser une récupération rapide ainsi que l’absence de douleurs oculaires postopératoires.

Le laser excimer permet d’accroitre le confort du patient et de lui assurer une prise en charge sur-mesure. Plusieurs profils de traitements sont possibles afin que chaque patient reçoive le traitement qui lui convient le mieux, selon ses caractéristiques et ses besoins visuels.