Laser Femtoseconde2020-02-10T21:11:01+01:00

Qu’est-ce que le laser femtoseconde ?

Le laser femtoseconde WaveLight® FS200 vise à créer des capots nets, circulaires ou personnalisés pour assurer au patient un traitement adapté en fonction de la pathologie traitée.

Le laser femtoseconde est un laser qui délivre des impulsions ultra-brèves, de l’ordre de quelques centaines de femtosecondes pour les applications médicales. Inventé au début des années 80 et commercialisé dès 1990, ce laser est notamment utilisé en chirurgie ophtalmologique pour réaliser les sculptures précises de la cornée. Ce modelage est alors effectué sans effets thermiques. La technique Lasik bénéficie de la technologie femtoseconde qui permet de créer des capots dont l’épaisseur et les dimensions sont ajustées avec précision.

Quelle est la particularité du laser femtoseconde ?

L’utilisation du laser femtoseconde en chirurgie ophtalmologique, spécifiquement en chirurgie réfractive, garantit une précision inégalée, une sécurité optimale lors de l’intervention et permet une amélioration des résultats post-opératoires.

La première utilisation du laser femtoseconde avait pour vocation la création d’un volet cornéen pour Lasik, sans utiliser de microkératome. Les microkératomes sont des appareils mécaniques délicats à manipuler qui peuvent entraîner des problèmes pré-opératoires comme le blocage en cours de coupe, le mauvais contrôle de l’épaisseur du capot, le débris métallique dans l’interface, etc.

Une femtoseconde correspond à 0.000000000000001 soit un millionième de milliardième de seconde. Cette brièveté des impulsions laser délivrées permet d’atteindre des puissances très élevées, malgré une énergie délivrée modeste. L’obtention de ces impulsions ultra brèves repose sur l’utilisation d’un large éventail de fréquences qui doivent être parfaitement synchronisées à la sortie de l’instrument laser.

Le laser femtoseconde WaveLight® FS200

Le laser femtoseconde WaveLight® FS200 permet de créer des capots nets, circulaires et personnalisés. Cette technologie assure au patient un traitement parfaitement adapté à sa pathologie (myopie, presbytie, astigmatisme, presbytie) et à l’anatomie de son œil.
Le laser femtoseconde WaveLight® FS200 dispose d’une interface patient innovante conçue pour favoriser la prédictibilité des résultats et faciliter la phase de docking / amarrage. La transparence du cône permet la visualisation totale de l’œil en préopératoire, ce cône bénéficie d’une technologie de succion brevetée.

Plaquette de présentation

Rôle du laser femtoseconde dans la technique LASIK

La technique du LASIK nécessite la technologie du laser femtoseconde. Cette technologie permet de créer des capots dont l’épaisseur et les dimensions peuvent être ajustées avec une précision extrême. Pour créer un capot de LASIK, le laser femtoseconde délivre une succession d’impacts dont l’espacement, la profondeur et la répartition dans l’espace tridimensionnel du tissu cornéen doivent être parfaitement contrôlés.

Le laser femtoseconde produit des impulsions d’énergie lumineuse ultracourtes avec une longueur d’onde proche de l’infrarouge. Cette longueur d’onde n’est pas absorbée par les tissus optiquement transparents, ce qui permet ainsi au laser de cibler précisément les différentes couches de la cornée.

Quels sont les avantages du laser femtoseconde?

Le laser femtoseconde apporte un certain nombre d’avantages parmi lesquels :

• Une sécurité optimale pour le patient : la chirurgie réfractive par technique LASIK avec l’aide du laser femtoseconde permet d’éviter certaines complications, notamment infectieuses, liées aux anciennes pratiques de création du volet cornéen.

• Une extrême précision : le laser femtoseconde dispose d’une très grande précision. Cette précision permet de choisir l’épaisseur, la dimension et forme du volet cornéen. Cette précision est très déterminante pour le résultat réfractif final. Le risque de volet décentré, de volet trop fin, de volet irrégulier, ou encore de volet trop épais est éliminé. Le diamètre des capots peut être choisi avec une précision de 0.1 mm. Le périmètre peut être circulaire ou ovalaire, ce qui permet de s’adapter à tous les yeux.

• Le traitement de cas plus complexes : le LASIK avec laser femtoseconde permet de traiter des cas plus complexes. En effet, les cornées fines, les cornées très cambrées, trop plates ou encore les fortes myopies peuvent tout de même bénéficier d’une chirurgie réfractive grâce à la précision et à l’innovation du laser femtoseconde.

Quels sont les inconvénients du laser femtoseconde?

Un laser femtoseconde de dernière génération représente un coût d’acquisition et de maintenance très élevé, ce qui explique sa présence dans les centres de chirurgie réfractive importants. Le coût d’une chirurgie réfractive LASIK avec un laser femtoseconde est supérieur au prix des autres techniques de chirurgie réfractive. Il existe également un coût d’utilisation de l’ordre de quelques centaines d’euros par procédure.

Le laser femtoseconde peut faire apparaître des bulles blanches opaques pendant la création du volet cornéen. Cet incident est en lien avec l’accumulation des impacts laser à la surface du stroma cornéen. Il s’agit d’un effet sans gravité, il suffit d’attendre quelques minutes avant de procéder à la séquence de correction au laser Excimer.

Enfin, un dernier effet indésirable peut se présenter de façon exceptionnelle, il s’agit de la perception de halos colorés (rainbow glare) autour des sources de lumière blanche, dont la distribution est généralement verticale et irisée. Le rainbow glare est lié à un phénomène de diffraction par le réseau régulier créé par les impacts successifs au sein du stroma cornéen au niveau de la face postérieure du capot. Des études cliniques ont été menées par l’équipe Dr Damien Gatinel permettant d’en limiter l’incidence et proposer des traitements correctifs.

Laser femtoseconde : quel avenir ?

La technologie femtoseconde évolue. Actuellement, des travaux sont menés pour réaliser des lasers femtosecondes dont le pic central serait situé dans l’ultraviolet. Particulièrement intéressante en chirurgie réfractive, cette technique visant à utilisation du rayonnement ultraviolet permettrait de réduire l’énergie des impacts, et de produire des découpes encore plus précises.
La pose des implants cornéens pour le traitement des petites myopies ou des kératocônes frustes peut aussi bénéficier largement du laser femtoseconde, tout comme le traitement d’un glaucome. Des essais ont déjà été réalisés pour utiliser le laser femtoseconde dans la création de trappes ou de tunnels intra-scléraux.

Notre guide

Go to Top