Laser Lasik2020-06-17T11:42:17+02:00

Le LASIK, technique laser de surface

Qu’est-ce que le LASIK ?

Le LASIK est une technique de chirurgie réfractive cornéenne utilisée pour corriger les pathologies telles que la myopie, l’astigmatisme, l’hypermétropie et la presbytie. Le LASIK, ou Laser in Situ Keratomileusis selon les termes grecs, signifie «cornée», «former» et «au sein de» soit une « sculpture de la cornée effectuée en son sein ». Le LASIK est la technique de chirurgie réfractive la plus régulièrement pratiquée pour corriger les pathologies de la vision. Combinant à la fois rapidité de récupération, précision, efficacité et sécurité, le LASIK remporte tous les suffrages.

Comment fonctionne la technique LASIK ?

La technique de LASIK est un procédé chirurgical purement cornéen qui repose sur une sculpture de la cornée. À l’aide du laser excimer, il s’agit de remodeler la cornée dans son épaisseur par une modification de la géométrie cornéenne, accompagnée d’une découpe lamellaire.

Le stroma et l’épithélium sont les deux couches principales formant le tissu transparent de la cornée La régularité de la couche épithéliale permet au film lacrymal de bien s’étaler à la surface de la cornée. Le stroma constitue environ 90% de l’épaisseur de la cornée. Il est constitué de lamelles de collagènes qui donnent au tissu cornéen, sa résistance, sa transparence ainsi que sa forme galbée. Lors d’une opération par technique LASIK, seul le stroma est exposé au laser excimer.

Une opération par technique LASIK se déroule en trois étapes :

  • 1- Le praticien dessine puis soulève le volet cornéen superficiel.
  • 2- Il procède à la sculpture du tissu stromal à l’aide du laser excimer sous le volet.
  • 3- Le volet est reposé sur le tissu cornéen remodelé.

Alors que la sculpture du capot stromal s’effectuait initialement à l’aide d’un instrument nommé microkératome mécanique, le laser femtoseconde est venu révolutionner la chirurgie réfractive. Ce nouvel outil à l’avantage de prodiguer une qualité de découpe optimale, un parfait contrôle de l’épaisseur programmée, ainsi qu’un meilleur centrage sur la pupille. Le tracé de la découpe du capot est visible sur un écran, il est possible de le recentrer sur la pupille si besoin. La régularité et le centrage du capot sont des éléments importants pour la future qualité de vision du patient. Un système automatisé de détection et de compensation en temps réel des mouvements oculaires, appelé eye tracker et présent sur nos lasers, permet d’assurer un bon centrage du traitement même en cas de mouvement de l’œil.

Une fois la sculpture réfractive effectuée, le praticien procède au repositionnement du volet superficiel. Grâce à la technique LASIK, la préservation de l’épithélium favorise une récupération rapide et l’absence de douleurs oculaires postopératoires.

Avec la sculpture de la cornée au laser excimer, le défaut optique est corrigé. Dès la cicatrisation, ce changement de pouvoir optique est stable dans le temps. Une stabilité complète de l’effet correcteur intervient en général au 3e mois post-opératoire.

Le LASIK ne nécessite pas de geste intra oculaire ni de pose d’implants.

Comment se déroule la procédure au LASIK ?

L’opération des yeux par le biais de la technique LASIK est pratiquée sous anesthésie locale, en chirurgie ambulatoire, c’est-à-dire qu’elle ne nécessite pas d’hospitalisation.  Le patient est placé en position allongée et la tête est confortablement installée et calée pour éviter les mouvements involontaires. Pendant la procédure, la vision peut être très voilée, notamment pendant la phase de réalisation du capot avec le laser Excimer.

Après une opération LASIK, les premiers effets de la correction peuvent être perçus très rapidement. Cependant, la vision reste brumeuse et floue au cours des premières heures suivant l’intervention.

Quelles contre-indications à la technique LASIK ?

Certains patients présentent un profil incompatible avec la chirurgie laser par LASIK. Les examens préopératoires ont une importance fondamentale dans la détection de ces contre-indications. Les caractéristiques topographiques de la cornée et le degré de correction sont des éléments clés dans le choix de la technique d’opération.

Un patient présentant une cornée insuffisamment épaisse et une irrégularité de la géométrie cornéenne sera orienté vers un laser de surface PKR. En cas de pathologie cornéenne comme le kératocône ou la kératite active, l’opération laser est contre-indiquée. Le LASIK est donc indiqué chez les patients sans fragilité cornéenne préexistante.

Quels traitements post-opératoires après une LASIK ?

Après un traitement au LASIK, il est recommandé de protéger ses yeux durant les 2 premiers jours grâce aux lunettes fournies suite à l’intervention et de mettre les coques de protection la première nuit. Le traitement par collyre doit être débuté après l’intervention dès le retour à domicile. Chez certains patients, une sensation de grains de sable dans les yeux et de larmoiement est fréquente dans les heures suivant l’opération. L’autonomie visuelle est retrouvée dès le lendemain.

Suite à une chirurgie réfractive au LASIK, il est essentiel de respecter les visites de contrôle post-opératoires avec le chirurgien. Le premier contrôle aura lieu dès le lendemain de l’opération. Il est aussi fortement conseillé de ne pas arrêter ou modifier son traitement sans l’autorisation de l’ophtalmologue. Ce traitement comprend généralement des collyres antibiotiques ou anti-inflammatoires pendant 1 semaine, et des collyres lubrifiants à continuer pendant plusieurs semaines.

Notre guide

Go to Top