Trans PKR2020-04-07T15:47:38+02:00

Qu’est-ce que la Trans PKR ?

La TransPKR, aussi appelée PKR transépitheliale est une technique récente, dérivée de la technique PKR. Il ne s’agit pas d’une révolution dans le monde de la chirurgie réfractive, mais d’une évolution d’une technique éprouvée et sécurisée, la PKR. La Trans PKR, souvent présentée comme la seule opération des yeux 100% laser, représente uniquement un dérivé d’une procédure PKR classique. Cette technique permet de réaliser une chirurgie réfractive sans aucun contact de l’opérateur avec l’œil. Alors qu’une opération PKR classique nécessite une phase de retrait de la couche superficielle de l’épithélium par le chirurgien, l’intervention Trans PKR se fait sans contact direct entre l’œil et le chirurgien. L’ensemble de la procédure est réalisé par le laser, y compris l’étape de retrait de la couche superficielle de l’épithélium de la cornée. La Trans PKR ne requiert pas non plus la création d’un volet cornéen comme c’est le cas dans une chirurgie réfractive par LASIK.

Comment fonctionne la technique Trans PKR ?

La cornée est un tissu non vascularisé et transparent, de géométrie courbe composée d’un stroma (tissu constitué de fibrilles de collagène entrelacées et représentant 90% de l’épaisseur cornéenne) et d’un épithélium, situé en surface. L’épithélium est lui-même constitué de plusieurs couches de cellules nommées « épithéliales ».

Lors d’une chirurgie réfractive par Trans PKR (PKR transépithéliale, contrairement à une procédure PKR classique, le retrait de la couche épithéliale superficielle, permettant d’accéder à la partie superficielle du stroma cornéen, s’effectue à 100% à l’aide du laser. Une fois cette étape effectuée, tout comme pour une procédure PKR classique, le faisceau du laser excimer est appliqué sur la surface cornéenne dénudée pour sculpter le tissu cornéen stromal superficiel.

Comment se déroule la procédure Trans PKR / PKR transépithéliale ?

La chirurgie réfractive par Trans PKR (PKR transépithéliale) se déroule en chirurgie ambulatoire et ne nécessite pas d’hospitalisation.

L’intervention est indolore et est effectuée en position allongée. Le praticien instille des gouttes de collyre anesthésiant avant de débuter le traitement au laser. À noter que les deux yeux peuvent être traités en même temps lors d’une chirurgie réfractive par Trans PKR (PKR transépithéliale).

Pour chaque œil le praticien procédera aux étapes suivantes :

1- Anesthésie locale par collyre anesthésique.
2- Retrait de l’épithélium à l’aide du laser excimer. Pour procéder au pelage de l’épithélium, la technique Trans PKR se différencie de la PKR classique par l’absence de contact entre l’œil et des instruments chirurgicaux ; cette étape est entièrement réalisée par l’action des faisceaux du laser.
3- Réalisation du traitement laser de remodelage de la cornée afin de supprimer le ou les défaut(s) visuel(s).
4- Pose de la lentille pansement sur l’œil qui ne sera retirée que 3 à 5 jours après l’intervention. L’acuité visuelle commence à se rétablir lors du retrait de la lentille pansement, la sensation de brouillard se dissipera dans le mois suivant l’intervention.

Une fois l’intervention terminée, le patient peut quitter l’institut avec un accompagnant. Sa vision restera floue durant les 24 prochaines heures.

La technique Trans PKR : dans quels cas ?

Au cours de la visite préopératoire, le praticien évaluera la santé de vos yeux et recherchera des éventuelles contre-indications à la chirurgie Trans PKR. Cette visite permettra également de déterminer précisément le type de technique opératoire à privilégier. L’intervention Trans PKR convient aux myopes sans hypermétropie ou avec une hypermétropie moyenne.

Quels traitements post-opératoires après une Trans PKR ?

Après une intervention Trans PKR, le patient doit garder une lentille pansement, posée à la fin de l’intervention, pendant 3 à 5 jours. Un traitement oculaire commence à partir du jour de l’intervention.

Une douleur oculaire ainsi qu’un larmoiement sont possibles durant les heures qui suivent l’intervention Trans PKR. Des visites de contrôle post-opératoires sont planifiées avec le chirurgien la première année (1 mois /3 mois / 6 mois / 1 an).

Le médecin prescrira au patient un traitement généralement composé de collyres antibiotiques ou anti-inflammatoires pendant au moins 1 semaine, et des collyres lubrifiants sur plusieurs semaines. Ces traitements ne doivent en aucun cas être arrêtés ou modifiés sans l’accord préalable du chirurgien.

Quels sont les avantages et les inconvénients de la technique Trans PKR 100% laser ?

Tout d’abord, il est important de rappeler que les résultats à terme sont comparables à ceux obtenus en PKR classique ou en LASIK. Le bénéfice d’une intervention par trans-PKR n’est pas démontrée par rapport à une PKR classique ou à un LASIK. Des études cliniques sont en cours à l’Institut Laser Vision.

Des éléments empiriques font apparaitre une possible diminution du temps de récupération après une intervention Trans PKR et une réduction de la douleur post-opératoire (par rapport à une intervention PKR classique).

Go to Top