Celles-ci sont exceptionnelles, même si leur taux ne peut être réduit à zéro. Avec la technique du LASIK ou de la PKR (le LASIK est un dérivé de la PKR), elles se traduisent essentiellement par des cicatrisations excessives à l’origine de flou visuel et de régression. La technique du LASIK peut exceptionnellement se compliquer de problèmes de découpe irrégulière de la lamelle avec astigmatisme irrégulier induit. Dans les deux cas, un traitement médical ou chirurgical solutionne le problème chez la majorité des patients.