Qu’est-ce que la cécité ?

La cécité caractérise un état pathologique pouvant être causé par de nombreuses maladies oculaires. La perte de la vision peut être brutale ou progressive et peut affecter la vision centrale, la vision périphérique ou les deux. Quelles sont les catégories de déficience visuelle. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la cécité.

Quels sont les différents stades de la cécité ?

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), il existe cinq catégories de déficience visuelle allant de la cécité absolue à la déficience légère. Les catégories I et II correspondent à la notion de malvoyance, et les autres catégories à celle de la cécité :

  • Catégorie I : elle désigne une acuité visuelle binoculaire corrigée inférieure à 3/10e et supérieure ou égale à 1/10e et un champ visuel d’au moins 20°.
  • Catégorie II : l’acuité visuelle binoculaire corrigée est inférieure à 1/10e et supérieure ou égale à 1/20e. Les sujets atteints de malvoyance de catégorie II arrivent à compter les doigts de la main à trois mètres.
  • Catégorie III : l’acuité visuelle binoculaire corrigée est inférieure à 1/20e et supérieure ou égale à 1/50e. Le patient peut compter les doigts à un mètre mais il est dans l’incapacité de le faire à trois mètres.
  • Catégorie IV : elle fait référence à une acuité visuelle binoculaire corrigée inférieure à 1/50e. Cependant, la perception lumineuse est préservée, mais l’individu ne peut compter les doigts à un mètre.
  • Catégorie V : elle correspond à la cécité absolue. Aucune lumière n’est perçue par l’individu.

Quels les symptômes de la cécité ?

Les symptômes de la cécité varient d’une personne à une autre et en fonction trouble de la vision à l’origine de cette perte de vision. Dans le cas d’une cécité complète, le patient fera état de la perte totale des capacités visuelles. Il est recommandé de prendre rendez-vous avec un spécialiste si vous ressentez les symptômes suivants ;

  • Une vision floue ;
  • Une baisse de la vision nocturne ;
  • Une sensibilité accrue à la lumière ;
  • De la difficulté à lire ;
  • Une perte de la vision latérale ;
  • Une déformation des lignes droites.

Quelles sont les causes de la cécité ?

Plusieurs causes peuvent expliquer le développement d’une cécité. Parmi les plus courantes, on retrouve :

  • La cataracte : la cataracte correspond à une opacification partielle ou totale du cristallin, le cristallin désigne la lentille convergente située à l’intérieur de l’œil. L’opacification peut causer une baisse progressive de la vue et, dans des cas très avancés, peut mener à la cécité.
  • Le glaucome : il existe deux types de glaucomes, le glaucome à angle fermé et le glaucome à angle ouvert. Le glaucome est une altération du nerf optique, souvent causée par une pression intraoculaire trop élevée. Cette pathologie entraîne une perte progressive de la vision, d’abord en périphérie, puis graduellement vers le centre. Sans traitement, cette maladie peut mener à la cécité.
  • Les troubles de la réfraction non corrigés : les troubles de la vision, tels que la myopie, l’hypermétropie, et l’astigmatisme, peuvent conduire à la perte progressive de la vue et aller jusqu’à la cécité.
  • La dégénérescence maculaire liée à l’âge : la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) résulte de la détérioration de la macula. La macula désigne une petite zone de la rétine située au fond de l’œil, près du nerf optique. La DMLA entraîne une perte progressive de la vision centrale et peut causer la cécité complète.
  • La rétinopathie diabétique : la rétinopathie diabétique est la première cause de cécité et de handicap visuel dans les pays développés. L’hyperglycémie chronique crée une altération progressive des petits vaisseaux qui alimentent la rétine. Lorsqu’il est mal contrôlé, le diabète peut conduire à la cécité. Dans un premier temps, la rétinopathie diabétique ne provoque cependant aucun symptôme. Des visites régulières de contrôle avec un ophtalmologue sont donc essentielles pour déceler des lésions débutantes de la rétine.