Qu’est-ce que la chambre antérieure ?

La chambre antérieure de l’œil désigne l’espace entre l’iris et la surface la plus interne de la cornée nommée endothélium. Remplie d’humeur aqueuse, la chambre antérieure de l’œil joue un rôle majeur dans le maintien d’une bonne santé oculaire. Découvrez toutes ses caractéristiques et toutes les pathologies pouvant être associées à la chambre antérieure.

 

De quoi est composée la chambre antérieure de l’œil ?

La chambre antérieure de l’œil est remplie par l’humeur aqueuse. L’humeur aqueuse est un liquide physiologique sécrété en permanence par les procès ciliaires. Située dans la chambre antérieure de l’œil, elle joue un rôle essentiel dans la régulation de la pression intraoculaire.

L’humeur aqueuse est composée à 99% d’eau et assure une fonction métabolique nutritionnelle vis-à-vis du cristallin, de la cornée et du trabéculum, de part et d’autre de la chambre antérieure.

 

Quels sont les pathologies associées à la chambre antérieure ?

L’hyphéma et le glaucome sont deux des principales pathologies pouvant être associées à la chambre antérieure de l’œil.

L’hyphéma

L’hyphéma désigne un saignement dans la chambre antérieure. La plupart du temps, accumulation de sang est causée par un traumatisme au niveau du l’œil. L’hyphéma peut altérer la vision, partiellement ou entièrement. La perte de la vision peut être causée par une pression élevée dans l’œil (glaucome), par du sang tachant la cornée, ou par les deux. Le plus souvent, les sujets atteints par l’hyphéma font état d’une vision floue et présentent une photophobie (sensibilité lors d’une exposition à une lumière vive).

Le traitement de l’hyphéma est relativement simple. Toutefois, il est indispensable être examiné par un ophtalmologue sans délais. Certains patients, notamment ceux présentant des troubles de la coagulation et des saignements sévères, peuvent nécessiter une prise en charge hospitalière. Généralement, le sang se résorbe sans séquelle après une semaine. L’ophtalmologue pourra prescrire des collyres pour réduire l’inflammation et aider à la cicatrisation de la chambre antérieure de l’œil. Il s’agira la plupart du temps de corticoïdes. Du repos alité avec la tête surélevée, et l’application d’un protège-œil seront également conseillés au patient.

Pour éviter le développement de complications, l’ophtalmologue procèdera à des contrôles de la pression à l’intérieur de l’œil à l’aide d’un instrument appelé tonomètre.

Le glaucome

Le glaucome fait également partie des pathologies associées à la chambre antérieure de l’œil. Le glaucome désigne une maladie dégénérative du nerf optique entraînant une perte progressive de la vision. Cette perte de la vision commence d’abord par la vision périphérique puis progresse graduellement vers la vision centrale.

Le développement du glaucome est presque toujours en relation avec une augmentation de la pression intraoculaire. Cette pression résulte d’un déséquilibre entre la sécrétion de l’humeur aqueuse dans la chambre antérieure et son évacuation. En effet, l’humeur aqueuse est produite par le corps ciliaire avant d’arriver entre la face postérieure de l’iris et la face antérieure du cristallin. Elle pénètre dans la chambre antérieure par la pupille avant d’être extraite par le trabéculum situé dans l’angle iridocornéen. Dans le cas d’un glaucome, l’humeur aqueuse ne s’évacue par correctement de la chambre antérieure, créant une pression intra-oculaire progressive (glaucome primaire à angle ouvert), ou soudaine (glaucome à angle fermé).

 

Comment examiner la chambre antérieure ?

Pour effectuer un examen de la chambre antérieure de l’œil, l’ophtalmologue procèdera à l’aide d’une lampe à fente. La lampe à fente est un microscope binoculaire qui permet d’examiner le segment antérieur de l’œil à savoir :

  • la chambre antérieure ;
  • la cornée ;
  • l’iris ;
  • la pupille ;
  • le cristallin ;
  • le corps vitré antérieur ;
  • les conjonctives et les larmes.

Cet outil permet de grossir les différents composants anatomiques de l’œil et de réaliser des coupes optiques de l’œil. L’examen de la chambre antérieure à la lampe à fente est systématique pour les patients glaucomateux ou suspectés de présenter un glaucome.