Qu’est-ce que la diplopie ?

 

La diplopie est caractérisée par la vision double d’un objet unique. Cette altération de la vision peut être diagonale, horizontale ou oblique. L’image observée en double apparaît alors au-dessus, sur le côté ou au-dessous. La diplopie peut affecter les deux yeux, on parle alors de diplopie binoculaire, ou un seul œil : il s’agit alors d’une diplopie monoculaire. Découvrez les symptômes et les traitements de ce trouble de la vision.

 

Quelles sont les causes de la diplopie ?

La diplopie se manifeste par la perception d’une image en double. Le patient décrit une vision double, soit lorsqu’il regarde à toutes les distances, soit lorsqu’il observe un objet de près ou de loin. Il existe deux types de diplopie :

 

  • La diplopie monoculaire : lorsque la vision double est présente quand les deux yeux sont ouverts et qu’elle persiste lorsque l’on cache un œil. La diplopie monoculaire peut être causée par un astigmatisme ou par une anomalie du cristallin ou de la cornée, dans le cas d’une cataracte par exemple. Elle peut également être provoquée par une maladie qui touche la rétine, comme la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).

 

  • La diplopie binoculaire : elle survient lorsque les deux yeux sont ouverts, et disparaît lorsque l’on cache l’un ou l’autre œil. La diplopie binoculaire est liée à une perte du parallélisme des deux yeux, avec déviation d’un œil. Cette déviation de l’œil peut être causée par un problème neurologie ou musculaire, ou être due à une atteinte de structure osseuse qui contient l’œil et les muscles.

 

Quelles sont les causes de la diplopie ?

La diplopie peut être associée à d’autres symptômes, parmi lesquels :

 

  • une douleur oculaire plus ou moins intense ;
  • une sensation d’œil exorbité ;
  • une faiblesse musculaire ;
  • des troubles de l’élocution ;
  • des maux de tête ;
  • des vertiges et une difficulté à marcher.

 

Même si elle est temporaire, la diplopie doit faire l’objet d’une consultation médicale dans les meilleurs délais afin d’écarter tout problème neurologique sérieux.

 

Comment diagnostiquer la diplopie ?

Le diagnostic de la diplopie consiste dans un premier temps à effectuer un interrogatoire médical. L’interrogatoire médical permet de connaître les antécédents du patient et de se renseigner sur les signes avant-coureurs de la diplopie.

 

Un examen clinique sera également nécessaire. Il est généralement composé d’un fond de l’œil, d’un examen des pupilles et de la mesure de l’acuité visuelle. Dans le cas d’une diplopie binoculaire, un test orthoptique spécifique permettra de déterminer quel muscle oculomoteur est déficient. Dans d’autres cas, des examens de laboratoire et une imagerie peuvent être nécessaires.

 

Comment guérir de la diplopie ?

Le traitement de la diplopie dépend de la cause qui en est à l’origine. Dans le cas d’une diplopie causée par une cataracte, son traitement sera nécessaire. Le traitement de la cataracte consiste à retirer le noyau du cristallin opacifié et à le remplacer par un cristallin artificiel. Si un kyste ou une tumeur sont à l’origine de la diplopie, une opération chirurgicale sera également nécessaire. Lorsque l’astigmatisme est mis en cause, le port de lunettes adaptées est requis.

 

Dans le cas d’une diplopie binoculaire, un traitement médicamenteux peut être prescrit au cas par cas afin d’améliorer la fonction musculaire en aidant les muscles des yeux à se contracter. Provisoirement, le médecin peut opter pour le port d’une occlusion sur l’œil dévié. Il s’agit généralement d’un pansement ou d’un verre plus ou moins opaque.