Qu’est-ce que l’ésotropie ?

 

 

Aussi appelé estrabisme convergent, l’ésotropie se caractérise par un œil orienté vers l’intérieur. Particulièrement courant chez les nourrissons, ce défaut de parallélisme des axes visuels est la forme la plus répandue de strabisme. Découvrez comment dépister et comment traiter l’ésotropie ?

 

 

C’est quoi l’ésotropie ?

 

L’ésotropie correspond à un strabisme convergent. Concrètement, le patient présente un œil qui s’oriente vers l’intérieur. On parle d’ésotropie accommodative lorsque l’anomalie apparaît uniquement quand le patient se concentre sur un objet et lorsqu’il force afin de voir plus net. La déviation peut également apparaître lorsque le patient observe un objet à distance, ou dans les deux situations, quand il se concentre sur un objet de près ou à distance.

 

Dépisté chez le nourrisson, l’ésotropie peut également apparaître à l’âge adulte. En cas d’apparition à l’âge adulte, l’ésotropie est souvent lié à la paralysie d’un muscle oculomoteur. L’œil humain dispose de quatre muscles oculomoteurs droits et de deux muscles oculomoteurs obliques. Ces différents muscles permettent à l’œil de se diriger vers les différentes directions (en haut, en bas, sur le côté temporal, sur le côté nasal, etc.).

 

Quelles sont les causes de l’ésotropie ?

 

L’ésotropie peut avoir plusieurs causes. Lorsqu’elle apparaît à l’âge adulte, la déviation peut être le signe d’une affection nécessitant l’intervention d’un médecin. C’est pourquoi, il est indispensable de consulter dans les meilleurs délais afin de traiter sa cause et d’éviter tout risque de complications.

 

La plupart du temps, l’ésotropie survient chez le nourrisson. L’ésotropie congénitale est généralement causée par une anomalie des nerfs ou un développement anormal des zones motrices du cerveau.

 

Lorsqu’elle apparaît vers l’âge de deux ans, l’ésotropie est bien souvent causée par un défaut de l’accommodation. L’accommodation optique est un mécanisme naturel de l’œil qui lui permet de voir nette à différentes distances. L’ésotropie peut alors être provoquée par une anomalie de la réfraction ; notamment dans le cas d’une hypermétropie excessive, ou d’un déséquilibre de la traction des muscles qui contrôlent la position des yeux, (les muscles oculomoteurs).

 

 

L’ésotropie peut également être causée par un rétinoblastome. Le rétinoblastome est un cancer de la rétine qui représente environ 2 % des cancers de l’enfant. Ce type de cancer survient presque toujours avant l’âge de 2 ans. Le rétinoblastome se caractérise une pupille blanche (leucocorie) ou une ésotropie.

 

Des affections neurologiques, une infection virale du cerveau ou encore un traumatisme crânien figurent également parmi les causes possibles d’ésotropie. C’est pourquoi, il est indispensable de consulter son médecin en cas de changement.

 

Comment corriger une ésotropie ?

 

Le diagnostic de l’ésotropie s’effectue par une ophtalmologue à la suite d’un examen clinique permettant d’observer la déviation convergente d’un œil par rapport à l’autre. Il est indispensable de consulter un ophtalmologue avant l’âge de trois ans afin de dépister l’ésotropie et d’éviter les complications. L’amblyopie est une complication courante associée à l’ésotropie. Elle se caractérise par une réduction voire perte de l’acuité visuelle de l’œil dévié.

 

Pour corriger une ésotropie, le port de lunettes spécifique est généralement nécessaire afin de corriger la déviation. Des verres correcteurs, permettant de réaligner les deux axes de la vision en soulageant l’œil convergent de l’effort d’accommodation, sont souvent suffisants pour traiter l’ésotropie accommodative. Dans certains cas, un traitement chirurgical peut être envisagé. L’intervention chirurgicale aura alors pour objectif de redresser les muscles asymétriques autour de l’œil. La chirurgie permet alors de corriger la déviation et ainsi de bénéficier d’un meilleur aspect esthétique. Généralement, la chirurgie de l’ésotropie n’est pas envisagée chez l’enfant avant l’âge de 4 ou 5 ans.