Qu’est-ce que l’exophorie ?

 

 

L’exophorie désigne une déviation de divergente et latente des axes des globes oculaires. Différente de l’exotropie, qui désigne une déviation permanente qui s’accompagne d’un trouble de la vision binoculaire, l’exophorie est un trouble oculaire fréquent qui peut être traité par l’intermédiaire de séances de rééducation. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur l’exophorie, ses causes, ses symptômes et ses traitements.

 

C’est quoi une exophorie ?

 

L’exophorie, ou insuffisance de convergence, est la plus fréquente des hétérophories. L’hétérophorie est une déviation de l’axe de la vue au repos. À la différence des hétérotropies, caractérisées par une déviation permanente de l’axe d’un œil par rapport à l’autre, l’hétérophorie est une forme de strabisme intermittent.

 

Les yeux possèdent chacun 6 muscles leur permettant de se mouvoir pour regarder dans toutes les directions :

 

  • Pour orienter l’œil vers l’extérieur : le muscle oculomoteur droit externe ;
  • Pour orienter l’œil vers l’intérieur : le muscle oculomoteur droit interne ;
  • Pour orienter les yeux vers le bas : le muscle oculomoteur droit inférieur ;
  • Pour orienter les yeux vers le haut : le muscle oculomoteur droit supérieur ;
  • Pour que l’œil effectue une rotation sur lui-même en direction du nez : le muscle oculomoteur grand oblique ;
  • Pour que l’œil effectue une rotation sur lui-même en direction des tempes : le muscle oculomoteur petit oblique.

 

Dans le cadre d’une exophorie, les muscles défaillants sont capables de fournir un effort compensatoire afin de masquer le défaut de parallélisme. C’est pourquoi, l’insuffisance de convergence apparaît de manière intermittente, notamment lorsque le sujet est fatigué ou lorsqu’il a consommé de l’alcool par exemple.

 

 

Quels sont les symptômes de l’exophorie ?

 

Si la convergence oculaire nécessaire pour une vision binoculaire nette et confortable est diminuée, les yeux sont dans l’obligation de fournir un effort permanent pour compenser cette insuffisance de convergence.

 

Les symptômes les plus fréquents de l’exophorie sont les suivants :

 

  • Des maux de tête ;
  • Des douleurs aux yeux ;
  • De la fatigue oculaire qui se manifeste par de la difficulté à lire ;
  • Une photophobie qui se caractérise par une sensibilité accrue à la lumière ;
  • Des vertiges ;
  • Une vision floue.

 

Une visite chez votre ophtalmologue vous permettra de dépister l’exophorie et de trouver le traitement adéquat.

 

Quels sont les traitements de l’exophorie ?

 

Si vous souffrez d’une exophorie, plusieurs traitements pourront vous être proposés :

 

  • De la rééducation chez un orthoptiste : l’orthoptiste est un professionnel de santé qui a pour fonction de dépister, analyser et traiter les troubles visuels. À l’issue d’un bilan orthoptique, l’orthoptiste propose une série d’exercices visant à stimuler ses muscles oculaires. En stimulant les muscles défaillants, le patient retrouve une vision nette et confortable. Plusieurs séances sont nécessaires. La durée de la rééducation varie d’un patient à l’autre.

 

  • Des exercices à faire à domicile : des exercices sont également à réaliser à la maison. Les exercices à la maison sont prescrits par l’orthoptiste. Ils consistent à réapprendre aux yeux à converger correctement jusqu’à ce que les symptômes de l’exophorie disparaissent.

 

  • Le port de lunettes : le port de lunettes peut être nécessaire pour compenser une insuffisance de convergence. Prescrites par l’ophtalmologue, les lunettes permettent d’apporter du confort au patient.

 

  • La chirurgie : dans certains cas, un traitement chirurgical pourra être indiqué. La chirurgie intervient généralement dans le cas où les autres traitements ont échoué.

 

Pour prendre soin de votre vue, il est essentiel de prendre rendez-vous régulièrement avec votre ophtalmologue. Lui seul pourra dépister d’éventuelles pathologies et proposer les traitements les plus adaptés.