Qu’est-ce qu’un fond de l’œil ?

 

Le fond de l’œil est un examen ophtalmologique couramment réalisé afin d’étudier les structures de l’œil à l’arrière du cristallin. Il permet d’observer en détail la rétine dans le but de dépister certaines atteintes oculaires telles que la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) et la rétinopathie diabétique. Découvrez quand, comment, et pourquoi réaliser un fond de l’œil.

 

 

À quoi sert un fond de l’œil ?

Le fond de l’œil est un examen indispensable qui permet de prévenir et de dépister certaines pathologies de la vision potentiellement graves. Il est nécessaire pour garantir la bonne santé des différentes parties du globe oculaire, à savoir : la macula, la rétine, le vitré et les vaisseaux de la rétine.

 

La réalisation d’un fond de l’œil est systématique au moment d’une consultation ophtalmologique. Il est recommandé de le faire tous les ans si vous souffrez de troubles liés à la rétine, et tous les deux ans si vous êtes atteint de trouble de la vision (myopie, hypermétropie, etc.). Il n’y a pas d’âge pour effectuer un fond de l’œil. Il peut être nécessaire dès l’enfance et jusqu’à un âge avancé.

 

Le fond de l’œil est généralement fait au cours d’un examen de routine. Il fait partie des examens réalisés dans le but de dépister une rétinopathie diabétique. La rétinopathie diabétique est l’une des principales causes de cécité en France. Il s’agit d’une complication grave du diabète qui engendre une atteinte des vaisseaux de la rétine.

 

Le fond de l’œil est également un examen essentiel pour dépister des maladies principalement causées par l’âge telles que :

 

  • Le glaucome : le glaucome est une maladie chronique de l’œil qui est favorisée par une élévation de la pression interne de l’œil, et qui est caractérisée par des lésions du nerf optique.
  • La DMLA : la DMLA est une maladie dégénérative de la rétine. Elle atteint la macula, zone centrale de la rétine et entraîne une perte progressive de la vision centrale.

 

Le fond de l’œil peut également être réalisé en urgence, notamment en cas de suspicion de glaucome aigu par fermeture de l’angle irido cornéen ou de décollement de la rétine.

 

 

Comment se passe un fond de l’œil ?

Pour réaliser un fond de l’œil, une dilatation pupillaire peut être nécessaire. Dilater la pupille permet de visualiser le fond de l’œil plus en profondeur. La dilatation pupillaire est effectuée par instillation de collyre dit mydriatique quelques minutes avant l’examen (entre 20 et 45 minutes). Si le fond de l’œil ne requiert pas la dilatation des pupilles, on parle alors de rétinographie non mydriatique.

 

Le fond de l’œil est un examen indolore. Il en existe deux types :

 

  • Le fond de l’œil par ophtalmoscopie indirecte : il est réalisé à l’aide d’un ophtalmoscope binoculaire et d’une lentille convergente. Cette technique projette une petite lumière à travers la pupille afin d’observer le relief de la rétine.

 

  • Le fond de l’œil par lampe à fente : l’examen à la lampe à fente est réalisé afin d’analyser le fond de l’œil dans le détail (cornée, iris, cristallin, rétine, etc.).

Quels sont les risques et les contre-indications du fond de l’œil ?

Le fond de l’œil ne présente aucun risque pour les patients. Toutefois, en cas de dilatation pupillaire, une gêne à la forte luminosité et à la lecture peut persister durant une à deux heures. C’est pourquoi, il n’est pas recommandé de conduire après l’examen. Il est donc préférable d’être accompagné, de rentrer chez soi à pied ou en transports en commun, et de se munir de lunettes de soleil pour un meilleur confort.