Qu’est-ce que la fovéa ?

Dans l’œil, la fovéa désigne une petite de zone de la rétine de 1,5 mm de diamètre. Elle se situe au centre de la macula qui est au fond de l’œil. La fovéa, ou fovéa centralis, possède la plus forte concentration de photorécepteurs à cônes permettant de distinguer les couleurs. Une atteinte de l’œil touchant la fovéa peut entraîner une perte de la vision centrale et de la perception des couleurs.

 

Quelle est la structure de la fovéa ?

 

La fovéa désigne la région centrale de la macula, partie au centre de la rétine. La rétine est une membrane qui tapisse la surface interne du globe oculaire. Ce tissu neurosensoriel transforme les rayons lumineux en un signal nerveux avant de le transmettre au système nerveux central. La rétine centrale comprend la macula et la fovéa.

 

La fovéa forme une petite dépression au centre de la rétine où l’acuité visuelle est à son maximum. Le champ de vision pris en charge par la fovéa est d’environ 5° autour du point observé. Contenant la majorité des cônes de l’œil, la fovéa est essentielle à la précision de la vision. Une fois stimulés par la lumière, ces cônes permettent d’obtenir une meilleure précision de vision des formes, des couleurs, et de la vision diurne. Les cônes sont divisés en trois types, les cônes « S », qui sont plus sensibles à la lumière de longueur d’ondes courtes, les cônes « M », qui sont plus sensibles à la lumière de longueur d’ondes moyennes, et les cônes « L », qui sont plus sensibles à la lumière de longueur d’ondes longues.

 

La fovéa de l’œil est dépourvue de bâtonnets. Les bâtonnets sont quant à eux nécessaires à la vision nocturne.

 

Quelles pathologies peuvent toucher la fovéa ?

 

La fovéa peut présenter des anomalies. C’est notamment le cas des personnes atteintes d’achromatopsie. L’achromatopsie est une maladie rétinienne rare caractérisée par une cécité des couleurs. Cette pathologie peut être d’origine congénitale, ou due à une lésion cérébrale. L’achromatopsie congénitale est provoquée par une atteinte des cônes situés au sein de la fovéa notamment. L’absence de vision des couleurs est le principal symptôme de l’achromatopsie. La non-perception des couleurs peut également s’accompagner d’une baisse de l’acuité visuelle touchant un œil ou deux, un nystagmus, qui désigne un mouvement involontaire et saccadé de l’œil, ainsi qu’une forte sensibilité à la lumière. Il n’existe aucun traitement permettant de soigner l’achromatopsie et de retrouver une vision totale des couleurs. En revanche, des solutions peuvent être proposées au patient pour soulager les symptômes.

 

 

Œil et fovéa : quels examens effectuer ?

 

D’autres conditions ophtalmologiques peuvent toucher la fovéa et engendrer des anomalies de perception visuelle et d’acuité visuelle.

 

Des examens de la vue réguliers sont indispensables pour vérifier la santé de la fovéa et des structures environnantes. L’examen du fond de l’œil est un examen de référence pour vérifier l’œil, la fovéa, et plus généralement la rétine et la macula. Cet examen indolore est réalisé par un ophtalmologue par l’intermédiaire d’instruments d’optique dédiés. Il peut être effectué avec dilatation pupillaire ou sans dilatation pupillaire.

 

L’examen du fond de l’œil est fondamental pour diagnostiquer une dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). La DMLA correspond à une dégradation d’une partie de la macula, pouvant mener à la perte de la vision centrale. Dans le cas d’une DMLA avancée, la fovéa peut être touchée par une atrophie. La forme atrophique correspond à la disparition progressive des cellules de l’épithélium pigmentaire rétinien ainsi qu’à celle des photorécepteurs. La DMLA concerne les plus de 50 ans. Elle est la première cause de malvoyance après 50 ans dans les pays développés.

 

Les symptômes de la DMLA peuvent être imperceptibles. C’est pourquoi il est indispensable de se rendre régulièrement chez son ophtalmologue afin d’effectuer des examens de contrôle.