Qu’est-ce que l’hémianopsie ?

 

L’hémianopsie se caractérise par une diminution ou une perte de la vision dans une moitié du champ visuel. Ce trouble visuel peut être unilatéral ou bilatéral, latéral ou altitudinal, homonyme ou hétéronyme.

 

Quels sont les différents types d’hémianopsie ?

 

L’hémianopsie est un trouble de la vue qui implique un hémichamp visuel. L’hémichamp visuel désigne une seule moitié du champ visuel de l’œil. Ce trouble de la vue peut concerner un seul œil (unilatéral) ou les deux yeux (bilatéral).

 

La façon dont l’œil ou les deux yeux sont touchés dépend de la zone du nerf optique impliquée. En effet, l’hémianopsie est causée par une lésion nerveuse au niveau du nerf optique. Le nerf optique est un nerf sensitif qui a pour rôle d’envoyer les signaux que l’œil perçoit jusqu’au cerveau.

 

Le champ visuel de l’œil est divisé en deux axes : l’axe vertical qui possède un hémichamp visuel inférieur et un hémichamp supérieur, et l’axe horizontal qui est pourvu d’un hémichamp visuel gauche et un hémichamp visuel droit.

 

Il est possible de distinguer plusieurs types d’hémianopsie :

 

  • L’hémianopsie latérale homonyme : il s’agit de la forme la plus fréquente d’hémianopsie. On parle d’hémianopsie latérale homonyme lorsque le même hémichamp visuel, soit gauche, soit droit, est affecté au niveau des deux yeux. Elle est le plus souvent causée par un accident vasculaire cérébral (AVC), une tumeur cérébrale ou un traumatisme crânien.
  • L’hémianopsie altitudinale : cette forme rare se caractérise par l’affection de l’hémichamp visuel inférieur ou supérieur.
  • L’hémianopsie latérale hétéronyme : dans le cas d’une hémianopsie latérale hétéronyme, aussi appelée hémianopsie hétéronyme, la vision des deux yeux est altérée soit dans l’hémichamp visuel temporal (hémianopsie bilatérale), soit dans l’hémichamp visuel nasal (hémianopsie binasale).

 

L’hémianopsie a une grande incidence sur la vie quotidienne des patients qui en sont victimes. L’exécution de nombreuses activités quotidiennes, telles que la lecture, la conduite d’un véhicule, et les déplacements à pied de manière générale, peut être compliquée.

 

Quelles sont les causes de l’hémianopsie ?

 

L’hémianopsie et les lésions nerveuses qui sont impliquées peuvent avoir plusieurs causes. Elles peuvent être d’origine tumorale, vasculaire ou traumatique.

 

  • Les causes d’origine tumorale : la compression du nerf optique peut être provoquée par le développement d’une tumeur au niveau du cerveau. La perte visuelle peut être la conséquence du développement d’un adénome hypophysaire, d’un méningiome ou d’un gliome.
  • Les causes d’origine vasculaire : l’hémianopsie latérale homonyme peut aussi être la conséquence d’un accident vasculaire cérébral (AVC). L’AVC survient lorsque la circulation sanguine vers, ou dans, le cerveau est interrompue par un vaisseau sanguin bouché, ou lorsqu’il est rompu.
  • Les causes d’origine traumatique : un traumatisme crânien peut être impliqué dans le développement de lésions nerveuses.

 

Certaines pathologies qui altèrent la myéline, la gaine protectrice des fibres nerveuses, comme la sclérose en plaques, peuvent également créer des lésions nerveuses.

 

Quel est le traitement de l’hémianopsie ?

 

Les répercussions sur la vision et l’évolution de l’hémianopsie dépendent de nombreux paramètres. L’origine des lésions nerveuses est le paramètre principal à prendre en considération pour déterminer le risque de complications. Dans certains cas, le trouble visuel peut s’aggraver et ne plus être réversible.

 

La prise en charge de l’hémianopsie dépend des origines des lésions nerveuses. En effet, la cause sous-jacente doit être diagnostiquée et traitée le plus précocement possible afin de permettre de récupérer la vision et surtout d’éviter une aggravation. Plusieurs professionnels de la santé (ophtalmologue, neurologue, interniste, radiologue, etc.) collaborent enfin de poser un diagnostic et de traiter la cause sous-jacente. Une imagerie par résonance magnétique (IRM) peut être nécessaire afin de détecter l’existence d’une lésion cérébrale pouvant expliquer l’hémianopsie.

 

Selon la cause de l’hémianopsie, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. Quel que soit le traitement, des séances de rééducation optique sont généralement prescrites. Ces séances de rééducation sont réalisées auprès d’un orthoptiste dans le but de permettre au patient de s’adapter à son champ visuel.