Qu’est-ce qu’un implant intra-oculaire ?

La chirurgie par implant intra-oculaire se présente comme une alternative au traitement laser. En effet, lorsque les défauts visuels sont trop importants ou lorsque le cristallin présente des signes cliniques de cataracte, l’intervention va consister à remplacer le cristallin par une lentille artificielle.

L’implant intra-oculaire est une lentille destinée à être placée à l’intérieur de l’œil afin de focaliser les rayons lumineux sur la rétine et donner une vision nette. Ces lentilles sont fabriquées en plexiglas ou en silicone, acrylique, ou hydrogel. Cet implant intra-oculaire est très bien toléré par l’œil et son intégration est réversible. Il est prévu pour rester en place à vie et ne nécessite pas de soins particuliers.

Pourquoi avoir recours à un implant intra-oculaire ?

L’implant intra-oculaire est prévu pour corriger divers types de déficits visuels : la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme et la cataracte.

Avant l’intervention, le chirurgien définit quel type d’implant intra-oculaire est le plus adapté aux besoins visuels de chaque patient. C’est aussi à ce moment que le chirurgien réalise un calcul pour s’assurer que la puissance optique de l’implant correspond aux défauts visuels éventuels.

Pour un œil emmétrope, qui ne présente aucun défaut visuel, le trajet des rayons lumineux est modifié par la cornée et le cristallin pour lui permettre de converger sur la rétine. Alors que pour un œil myope, les rayons lumineux convergent en avant de la rétine, pour un œil hypermétrope les rayons lumineux convergent en arrière de la rétine. L’œil astigmate quant à lui est caractérisé par la différence de puissance des différents méridiens de la cornée.

L’intervention avec implant intra-oculaire consiste à introduire dans l’œil une lentille réfractive de puissance adaptée destinée à modifier le trajet des rayons lumineux pour corriger le ou les défauts de vision.

Chirurgie de la cataracte par implant intra-oculaire

La cataracte correspond à une opacification du cristallin liée au vieillissement de la zone centrale de la rétine, la macula. La chirurgie de la cataracte consiste à prélever le cristallin opacifié pour le remplacer par un implant intra-oculaire. Il existe différents types d’implants intra-oculaires que l’on choisit en fonction du type de déficit visuel.

Implant intra-oculaire : comment se déroule l’intervention ?

Lors de l’intervention, le chirurgien introduit l’implant intra-oculaire par une petite incision de 2 à 3 mm pour les lentilles souples à six millimètres pour les lentilles dures qui sera suturée ou non. Elle se réalise la plupart du temps sous anesthésie locale simple, en chirurgie ambulatoire. L’œil est insensibilisé uniquement par l’instillation de gouttes anesthésiantes. Les deux yeux sont opérés à quelques jours d’intervalle. L’intervention dure environ un quart d’heure.

Dans la grande majorité des cas, les suites de l’opération par implant intra-oculaire sont indolores, même si l’œil opéré reste légèrement sensible. La vision s’améliore très rapidement. Il faut toutefois prévoir des soins locaux sous la forme de gouttes de collyre à instiller durant plusieurs jours. Il est parfois nécessaire de procéder à l’ablation de fils de suture.

Le recours à une intervention avec implant oculaire n’interfère en aucun cas avec la réalisation d’une autre opération pour traiter un problème oculaire différent.

Quels sont les risques de l’implant intra-oculaire ?

Les risques d’une intervention avec implant intra-oculaire sont rares. Ils peuvent être les suivants :

• Une infection : il s’agit du risque le plus courant. Cependant les précautions prises avant et après l’opération la rendent rare.

• Un rejet : la présence d’un implant intra-oculaire peut entrainer des difficultés de tolérance de la part de la cornée ou du cristallin, et une surveillance régulière de votre œil opéré sera nécessaire.

• Un déplacement de l’implant : l’implant intra-oculaire peut se déplacer en cas de traumatisme. Toutefois, il peut aisément être replacé ou remplacé.