Qu’est que le PresbyLASIK ?

Le PresbyLASIK correspond à la réalisation d’une correction réfractive en LASIK chez un sujet presbyte en créant une multifocalité de la cornée. Le principe repose sur le fait de fabriquer artificiellement sur la cornée deux zones de vision. La première zone de vision se situe au centre de la cornée et permet la vision de près, tandis que la deuxième zone de vision se situe en périphérie et est réservée à la vision de loin. Les détails précis de la correction PresbyLASIK ne sont pas entièrement divulgués pour des raisons de propriété intellectuelle. On peut toutefois deviner le principe général en examinant les caractéristiques du profil d’ablation délivré par le laser et destiné à sculpter la cornée.

Qui peut se faire opérer par PresbyLASIK ?

Ce traitement a pour objectif de réduire, voire de supprimer, la nécessité de porter des lunettes pour la lecture. L’indication du PresbyLASIK dépend de nombreux critères comme :

• l’âge ;
• la présence ou non d’une autre pathologie associée (myopie, hypermétropie, astigmatisme) ;
• les activités quotidiennes pratiquées ;
• l’importance de la dépendance aux lunettes ou aux lentilles de contact.

Les personnes concernées par le PresbyLASIK sont les patients avec une presbytie associée ou non à un autre trouble de la vision ayant entre 40 à 55 ans.

Les myopes devenus presbytes ne sont pas les candidats les plus indiqués au PresbyLASIK. En effet, le myope devenu presbyte est habitué à avoir d’une bonne vision de loin avec correction et une excellente vision de près. Ainsi, la technique multifocale est moins bien acceptée que chez les hypermétropes n’ayant jamais bien vu de près sans effort.

Dans le cas des emmétropes devenus presbytes, le PresbyLASIK, peut être indiqué. Elle est le plus souvent réservée à l’œil non dominant et s’apparente à la monovision. Le presbyte hypermétrope est un candidat intéressant pour les techniques de PresbyLASIK.

À noter qu’un cas de cataracte, l’opération n’est pas possible. Il en est de même en présence d’une pathologie au niveau de la rétine ou de la cornée.

Comment se déroule l’opération par PresbyLASIK ?

L’opération de la presbytie par PresbyLASIK se réalise sous anesthésie locale par instillation de gouttes anesthésiantes et dure de 15 à 30 minutes, en chirurgie ambulatoire.

Comme pour les autres défauts visuels, le principe est de sculpter la cornée à l’aide du laser, afin de modifier légèrement la cambrure cornéenne. Il n’existe pas une technique de PresbyLASIK universelle. La technique de PresbyLASIK diffèrera en fonction des besoins visuels de chaque patient.

De manière générale, un anneau de succion est placé au contact de l’œil dans le but de le rendre immobile. La première étape consiste à réaliser un volet cornéen à l’aide du laser Femtoseconde. Puis, le laser Excimer modifie ensuite la forme de la cornée en fonction des aberrations de l’œil. Enfin, le volet est remis en place.

Il sera ensuite placé une lentille pansement sur l’œil. Cette lentille pansement permet de protéger le capot et d’éviter l’inconfort post opératoire. Elle est à garder la journée et la nuit qui suit l’opération.

Quels sont les avantages du PresbyLASIK ?

L’intervention PresbyLASIK compte de nombreux avantages :

• Le PresbyLASIK est rapide : seulement quelques minutes par œil sont nécessaires à l’opération.
• Le PresbyLASIK est indolore : l’intervention se déroule sous anesthésie locale.
• Le PresbyLASIK est efficace : la récupération visuelle est assez rapide. Les résultats de l’intervention sont visibles très rapidement. Le taux de complication est très faible.

Quels sont les inconvénients du PresbyLASIK ?

Cette technique peut provoquer des effets indésirables lors de la vision de nuit. En effet, dans de rares cas, on observe, notamment la nuit, un effet de halos de lumière, parfois même un éblouissement, mais cela s’avère généralement transitoire. Aussi, une correction complémentaire lorsque l’éclairage est faible peut s’avérer nécessaire malgré l’opération. De plus, si les résultats sont particulièrement satisfaisants pour les hypermétropes, ils sont plus variés chez les myopes ou les emmétropes. Enfin, les retouches après l’intervention sont un peu plus fréquentes que pour les autres opérations au laser.