Qu’est-ce qu’une topographie cornéenne ?

La topographie cornéenne effectue une analyse systématique de certaines caractéristiques de la cornée comme sa courbure (en mm ou dioptries de courbure), son relief (en élévation vis-à-vis d’une surface de référence), ou son épaisseur (tomographie).

Comment est réalisée la topographie cornéenne ?

La réalisation d’une topographie cornéenne ne requiert aucun soin spécifique chez le patient. Cette topographie cornéenne est obtenue avec l’aide d’un appareillage appelé topographe cornéen. Sa principale fonction est de mesurer la forme topographique de la face antérieure de la cornée. Le topographe Orbscan dispose d’une technologie plus récente qui permet de cartographier la surface cornéenne postérieure en plus de la surface antérieure.

Le patient est examiné en position assise, le menton placé sur un support. Le topographe cornéen projette des images concentriques au niveau de la cornée pendant qu’il est demandé au patient de fixer le centre de cette même image. La distance entre deux mires successives sur un axe donné permet de déterminer le rayon de courbure.

Les cartes de topographie cornéenne sont rendues sous la forme de multiples cartes colorées :

• les couleurs chaudes traduisent une courbure élevée ;
• les couleurs froides représentent une courbure basse.

Une carte différentielle donne également le relevé de l’épaisseur de la cornée en tout point. Il s’agit de la pachymètrie. Les cartes topographiques permettent enfin de mettre en lumière des indices spécialement conçus pour dépister les formes débutantes de kératocône.

Quel est l’intérêt de la topographie cornéenne ?

La topographie cornéenne permet de prendre connaissance des propriétés géométriques des surfaces cornéennes dans le but d’en prédire le rôle optique. Cet examen est également prescrit pour le dépistage de certaines maladies cornéennes comme le kératocône ou la dégénérescence pellucide. L’une des indications de la topographie cornéenne est la détection précoce d’ectasies cornéennes et leur suivi.

Topographie cornéenne : quel est son rôle en chirurgie réfractive ?

La topographie cornéenne est un examen essentiel et obligatoire avant une chirurgie réfractive. Lors de l’intervention de chirurgie réfractive, la cornée est la principale zone à recevoir le traitement par faisceau laser. Évaluer les caractéristiques de la cornée du patient est donc essentiel pour connaître la courbure, la régularité et l’épaisseur lors du bilan initial pré-opératoire.

Cet examen est également essentiel pour vérifier l’absence de contre indication d’origine cornéenne tel qu’un kératocône.

Topographie cornéenne et kératocône

Le kératocône se manifeste par une déformation de la cornée. Cette déformation, qui n’est pas visible de manière optimale à la lampe à fente, nécessite une topographie cornéenne pour être diagnostiquée. La topographie cornéenne peut notamment révéler les signes de kératocône suivants :

• l’augmentation de la cambrure centrale, avec aplatissement périphérique ;
• l’augmentation de l’amplitude entre les points d’élévation plus positive et plus négative ;
• la réduction marquée de l’épaisseur centrale cornéenne et le déplacement vertical inférieur du point le plus fin.