Combien de temps sont valables les examens préopératoires et le devis ?

Avant d’avoir recours à une opération des yeux au laser, certains examens sont indispensables. Combien de temps le bilan préopératoire et le devis sont-ils valables pour avoir recours à la chirurgie réfractive.

Quand planifier l’intervention après les examens pré opératoires

La consultation pré opératoire avant une chirurgie réfractive est essentielle afin de recueillir les données cliniques du patient et d’assurer le résultat et la sécurité du patient.

Les examens pré opératoires sont valables 6 mois. Au-delà de ce délai, il sera nécessaire de planifier un nouveau rendez-vous avec votre praticien afin d’effectuer des examens complémentaires.

Quels sont les examens du bilan pré opératoire avant une chirurgie réfractive ?

Le bilan comporte une série d’examens permettant d’évaluer si le patient peut être opéré ou s’il existe d’éventuelles contre-indications à la chirurgie réfractive. Ce rendez-vous permet également de répondre à toutes les interrogations autour de l’intervention. Les examens préopératoires sont indispensables afin de décider quelle chirurgie (PKR ou LASIK) sera la plus adaptée et la plus sûre pour chaque patient. Cinq grands examens seront effectués par le praticien au cours du bilan pré opératoire de la chirurgie réfractive :

• La mesure du défaut visuel : par le biais d’un auto-réfractomètre, la mesure des anomalies de la réfraction permet d’estimer le degré du défaut visuel afin de connaître avec précision la correction à effectuer.

• L’examen de l’œil au biomicroscope : aussi appelée lampe à fente, le biomicroscope permet d’inspecter l’œil, de la surface oculaire comprenant la conjonctive et cornée aux structures internes allant du cristallin à la rétine et au fond d’œil.

• L’étude de la cornée : l’étude de la cornée est l’un des examens essentiels du bilan pré opératoire avant une chirurgie réfractive. En effet, cet examen est indispensable pour détecter la présence d’une anomalie de la cornée telle qu’un kératocône débutant, qui serait une contre-indication à l’intervention. À l’aide d’un topographe cornéen, le praticien procède à la mesure de l’épaisseur de la cornée, de sa régularité ou encore de sa courbure.

• L’étude de la résistance cornéenne : cet examen du bilan pré opératoire s’effectue au moyen d’un jet d’air émis sur la cornée pour en évaluer la résistance et l’élasticité. Il notamment nécessaire afin de déterminer si les caractéristiques de la cornée autorisent une intervention en LASIK.

• L’examen aberrométrique : ce dernier examen permet d’étudier la qualité optique de l’œil. L’aberromètre aide le praticien à détecter et à quantifier certains défauts optiques que l’œil subit même lorsqu’il est corrigé par des lunettes de vue ou des lentilles de contact. Grâce à l’aberromètre, il est possible de mesurer la pupille irienne afin de proposer au patient un traitement sur-mesure.

Peut-on porter des lentilles 48h avant le bilan pré opératoire ?

Le port de lentilles, lorsqu’il est effectué sur le long terme, peut modifier la surface oculaire et ainsi rendre injustes les examens du bilan pré opératoire. C’est pourquoi le port de lentilles souples doit être interrompu au moins 48 heures avant le bilan pré opératoire de la chirurgie réfractive. Pour ce qui est du port de lentilles de contact rigides, il doit être stoppé au moins un mois avant le bilan préopératoire.