Est-ce que l’intervention est douloureuse ?

Lorsque l’on a recours à un acte médical, il est légitime de se poser la question de la potentielle douleur ressentie. Qu’en est-il pour la chirurgie réfractive ? Se faire opérer de la myopie, de l’hypermétropie, de la presbytie ou de l’astigmatisme est-il douloureux ?

L’opération au laser des yeux est-elle douloureuse ?

Non, la chirurgie réfractive n’est pas douloureuse. L’intervention est pratiquée en chirurgie ambulatoire, sous anesthésie locale, par instillation de gouttes anesthésiantes dans les yeux. Complétement insensibilisés, les yeux et les paupières ne ressentent aucune douleur durant l’intégralité de l’opération des yeux au laser.
Pendant l’intervention, le patient peut ressentir une sensation de gêne et de froid. Aussi, dans le cas où le praticien utiliserait un écarteur à paupières (instrument médical empêchant les yeux de cligner), le patient peut faire état d’une sensation d’inconfort.

L’intervention ne durant que 15 minutes par œil, la gêne ressentie ne représente pas un frein à l’opération au laser des yeux, même pour les personnes les plus sensibles.

Chirurgie réfractive : la convalescence est-elle douloureuse ?

Les suites opératoires et les douleurs liées à la convalescence de l’opération des yeux au laser dépendent de la technique utilisée par le praticien pour corriger le défaut de la vision.

Quelles douleurs après une PKR ?

Quelques minutes après le traitement laser, une sensation locale de corps étranger ainsi qu’un larmoiement intermittent peuvent apparaître. Une douleur oculaire peut survenir dans les heures qui suivent l’intervention. Plus ou moins intense, cette douleur oculaire s’accompagne généralement d’une gêne persistante qui diminue au fil des heures. Le lendemain de la PKR, la douleur s’estompe également. La vision reste encore floue et peut être inégale entre l’œil droit et l’œil gauche. Le traitement prescrit par le médecin peut aider à atténuer les douleurs et améliorer la récupération visuelle. Ce traitement post opératoire comprend généralement des collyres antibiotiques ou anti-inflammatoires pendant au moins 1 semaine, et des collyres lubrifiants sur plusieurs semaines.

Quelles douleurs après un LASIK ?

Malgré une sensation de corps étranger et de gêne locale sous la paupière, la douleur après l’opération des yeux au laser en LASIK est nettement moins importante que par PKR. Quelques heures après l’intervention, la sensation de gêne locale diminue peu à peu et la vision poursuit sa progression. Chez certains patients, une sécheresse oculaire peut se faire ressentir. Ce désagrément peut être traité par l’instillation de collyres lubrifiants. Aussi, un traitement par collyre antibiotique et anti inflammatoire sera à poursuivre pendant une semaine minimum. Il est possible de vaquer à ses occupations dès le lendemain d’une chirurgie réfractive par LASIK.

Bien que la technique PKR présente l’inconvénient de voir apparaître des douleurs en post opératoire, il est important de mentionner qu’il s’agit uniquement de sensations transitoires s’atténuant en quelques jours seulement.