Votre bébé a l’œil qui coule et vous remarquez une rougeur ? Et s’il s’agissait d’une conjonctivite ? La conjonctivite chez le bébé est un motif fréquent de consultation. Bénigne dans la plupart des cas, elle nécessite toutefois une prise en charge adaptée. Découvrez comment soigner la conjonctivite de votre bébé.

Comment savoir si mon enfant à une conjonctivite ?

La conjonctivite est une inflammation de la membrane qui recouvre l’œil, la conjonctive. La conjonctive est une membrane qui recouvre le blanc de l’œil et l’intérieur des paupières. Cette inflammation peut être d’origine virale, bactérienne ou allergique. Elle peut aussi être causée par un contact avec plusieurs substances chimiques.

La conjonctivite chez le bébé se manifeste par l’apparition de différents symptômes. Généralement, l’enfant est pris de démangeaisons et ressent une gêne comme une impression de corps étrangers sous la paupière. Les symptômes varient selon qu’il s’agisse d’une conjonctivite virale, bactérienne ou allergique.

  • La conjonctivite virale : Si la conjonctivite du bébé est d’origine virale, l’œil coule et présente des rougeurs. Il est aussi possible que l’enfant ait de la fièvre et qu’il ait mal à la gorge.
  • La conjonctivite bactérienne : dans le cas d’une conjonctivite du bébé d’origine bactérienne, le blanc de l’œil et l’intérieur de la paupière sont rouges. Au réveil, l’enfant a les cils collés, à cause des sécrétions de l’œil purulentes. Une boule de pus peut également se former au niveau de l’angle interne de l’œil. Les larmoiements de l’enfant sont continus et épais tout au long de la journée.
  • La conjonctivite allergique : la conjonctivite allergique débute au printemps et est souvent associée à une rhinite. Elle atteint le plus souvent les deux yeux et crée des démangeaisons. Les yeux sont gonflés et larmoyants.

Comment un bébé attrape une conjonctivite ?

La conjonctivite chez le bébé peut être causée par un virus, une bactérie, des allergies ou une irritation à un produit chimique. Si votre enfant fait des conjonctivites à répétition, il peut s’agir d’une obstruction du canal lacrymal. Une obstruction du canal lacrymal peut occasionner un larmoiement persistant. Ce larmoiement peut être pris, à tort pour une conjonctivite. Si la surinfection est permanente et chronique, l’ophtalmologue peut décider de pratiquer une petite intervention bénigne pour désobstruer chirurgicalement le canal. Réalisée en ambulatoire, la procédure consiste à faire passer une petite sonde extrêmement fine dans le canal lacrymal pour le dilater.

La conjonctivite infectieuse est très contagieuse, notamment chez les enfants. Elle se transmet facilement au contact de sécrétions infectées ou d’objets contaminés. Pour limiter le risque de contagieux, il existe plusieurs gestes simples :

  • Se laver les mains avant et après chaque soin ;
  • Utiliser des mouchoirs jetables ;
  • Laver quotidiennement le linge de maison qui entre en contact de votre enfant ;
  • Éviter le contact visage contre visage durant toute la période de contagion.

Si la conjonctivite du bébé est causée par un virus, la période de contagion est de 1 à 2 semaines. Dans le cas d’une conjonctivite causée par une bactérie, la conjonctivite devient rapidement moins contagieuse dès lors que le traitement commence.

Conjonctivite bébé : traitement

Le traitement de la conjonctive chez le bébé est différent selon sa cause. Si l’infection est due à une bactérie, le médecin ou le pédiatre pourra prescrire des collyres antibiotiques. Dans le cas d’une infection virale, il n’existe pas de traitement spécifique. La conjonctivite virale disparaît spontanément en quelques jours. Les yeux doivent être nettoyés régulièrement à l’aide de sérum physiologique. Un collyre désinfectant et décongestionnant peut également être prescrit par le médecin. En cas de conjonctivite allergique chronique, le médecin peut prescrire des collyres à base d’antihistaminiques ou de corticoïdes, dans les cas les plus sévères.

Bien que bénigne, la conjonctivite chez le bébé doit faire l’objet d’une consultation médicale pour déterminer l’origine de la maladie et obtenir le traitement adéquat.