La conjonctivite est une pathologie oculaire qui se caractérise par une inflammation de la conjonctive de l’œil. Elle peut être d’origine virale, bactérienne, allergique ou irritative. Fréquente, cette inflammation est sans danger pour la vision en l’absence de complications. Découvrez comment reconnaître la conjonctive et la traiter.

Qu’est-ce que la conjonctivite ?

La conjonctivite est une inflammation de la conjonctive, couche transparente recouvrant toute la surface de l’œil y compris l’intérieur de la paupière. La conjonctive forme une barrière muqueuse protectrice entre les agressions extérieures et le globe oculaire.

La conjonctivite est une maladie fréquente. On en distingue plusieurs types, parmi lesquels :

  • La conjonctivite allergique : comme son nom l’indique, la conjonctivite allergique survient chez les personnes allergiques, après un contact avec un allergène. Elle peut récidiver dès que la personne est, à nouveau, exposée à cet allergène. Généralement, les conjonctivites allergiques débutent au printemps, et sont causées par les pollens de graminées, d’arbres ou d’herbacées. Elles se caractérisent par des démangeaisons et des yeux rouges et larmoyants. La conjonctivite allergique peut également entraîner une photophobie et s’accompagner d’une rhinite allergique.
  • La conjonctivite virale : la conjonctivite virale est un type très fréquent, notamment chez les enfants. Elle peut être liée à de nombreux virus (adénovirus, rougeole, rubéole, entérovirus, herpès, etc.), et est hautement contagieuse. La conjonctivite virale touche souvent les deux yeux en même temps. Des sécrétions oculaires claires et limpides font notamment partie des symptômes.
  • La conjonctivite bactérienne : moins fréquente que la conjonctivite virale et allergique, la conjonctivite bactérienne est le plus souvent due à un streptocoque ou un staphylocoque. Contrairement à sa forme virale, elle n’affecte généralement qu’un seul œil. Elle est caractérisée par une irritation et une sensation de corps étranger dans l’œil. On observe également la survenue de sécrétions purulentes, épaisses et jaunes. Les yeux sont gonflés au réveil et restent collés entre eux.

Lorsque l’œil entre en contact avec certaines substances, une réaction conjonctivale peut entraîner une conjonctivite par irritation. C’est notamment le cas lorsque l’œil rencontre certains conservateurs présents dans les collyres ou dans les produits d’entretien des lentilles de contact, des shampoings, ou encore du chlore.

Quels sont les symptômes de la conjonctivite ?

Plusieurs symptômes peuvent être associés à la conjonctivite :

  • Une sensation de grains de sable dans l’œil ou les yeux concernés ;
  • Des démangeaisons au niveau de la paupière ;
  • Un gonflement de la paupière ;
  • Un larmoiement ;
  • Une rougeur qui touche le blanc de l’œil ainsi que l’intérieur des paupières ;
  • Des irritations au niveau de l’œil donnant envie de se frotter les yeux ;
  • Une photophobie.

Si vous présentez une altération de la vision, cela peut être le signe d’une kératite. La kératite infectieuse ou inflammation de la cornée se traduit par une baisse de la vision, une intense photophobie, et des douleurs très importantes. Pouvant avoir des conséquences sur la vision, elle doit être prise en charge rapidement. Il est donc recommandé de consulter un ophtalmologue rapidement afin d’éviter les complications.

Comment attrape-t-on une conjonctivite ?

La conjonctivite peut résulter d’une réaction allergique, être d’origine bactérienne ou virale, ou encore être causée par l’exposition à des produits chimiques. Plusieurs facteurs peuvent accroître le risque de contracter une conjonctivite. Être en contact avec une personne atteinte de conjonctivite, avoir une mauvaise hygiène des mains et ne pas entretenir ses lentilles de manière adéquate peut augmenter le risque de développer une conjonctivite.

Comment soigner une conjonctivite ?

La plupart des conjonctivites guérissent facilement avec l’application de soins locaux. Les traitements prescrits dépendent de sa cause. Par exemple, dans le cas d’une conjonctivite bactérienne, un traitement antibiotique local, ou général pourra être nécessaire.

Si la conjonctivite est d’origine allergique, il est important de rechercher les allergènes mis en cause et d’éviter de s’y exposer. Lorsque l’allergène est présent dans l’air, les conjonctivites allergiques sont généralement saisonnières et réapparaissent à certaines périodes de l’année. Elles peuvent aussi persister tout au long de l’année ou se manifester sous la forme de pics. Des collyres à base d’antihistaminiques, ou dans les cas sévères, de corticoïdes pourront être prescrits au terme d’une consultation médicale.

En cas d’irritation de l’œil liée à un contact avec une substance externe, le traitement repose généralement sur l’instillation de larmes artificielles. Orientez-vous vers votre ophtalmologue si les symptômes persistent afin d’obtenir une prise en charge adaptée.