Par fatigue ou simplement par réflexe, le frottement oculaire est un geste qui peut paraître anodin. Toutefois, il n’est pas sans conséquence. Découvrez pourquoi le frottement des yeux représente un danger pour votre santé oculaire.

 

Pourquoi le frottement des yeux est-il dangereux pour leur santé ?

Frotter ses yeux lorsqu’ils démangent est un acte qu’il est difficile d’éviter. Fatigue oculaire, exposition aux écrans, allergies ou encore poussière dans l’œil, le frottement oculaire peut être tentant dans de nombreuses situations.

Pourtant résister au frottement des yeux est essentiel afin de préserver la santé de la cornée. Composant oculaire essentiel au fonctionnement de la vision, la cornée représente la partie antérieure, transparente et convexe de la tunique fibreuse de l’œil. Son rôle : faire converger les rayons lumineux afin qu’il se dirigent à travers chambre antérieure de l’œil pour atteindre le cristallin puis la rétine.

La cornée peut être endommagée de plusieurs manières en frottant vos yeux. Tout d’abord, ce geste peut avoir pour conséquence une abrasion de la cornée. Cette égratignure de la cornée peut être causée par des évènements traumatiques notables, mais aussi par le fait de se frotter les yeux en ayant du sable, de la poussière et d’autres petites particules à l’intérieur.

Le frottement oculaire peut aussi être responsable de différentes infections. En contact avec de nombreuses surfaces infectées, les mains ont de fortes chances de contaminer les yeux en transportant des germes. Il est fortement conseillé de ne jamais toucher ses yeux sans avoir correctement lavé ses mains afin de supprimer toutes les traces de bactéries pathogènes et d’éviter les infections, comme la conjonctivite par exemple.

 

Déformation de la cornée : qu’est-ce que le kératocône ?

Le frottement régulier des yeux peut endommager la cornée de façon permanente. La déformation de la cornée peut évoluer en kératocône. Le kératocône est une dystrophie cornéenne caractérisée par une cornée qui adopte une forme de cône. Cette déformation de la cornée survint la plupart du temps à la fin de l’adolescence et engendre des troubles de la vision. Même si ce n’est pas avec le même niveau de sévérité, le kératocône touche généralement les deux yeux.

Cette pathologie oculaire peut avoir plusieurs causes. Elle peut résulter d’une fluctuation hormonale, être due à des prédispositions allergiques ou encore être en lien avec une autre maladie génétique ou ophtalmologique. Facteur de risque non négligeable, le frottement oculaire peut avoir une incidence sur l’apparition d’un kératocône. Réalisés avec les phalanges, les mouvements circulaires ou latéraux avec écrasement des globes oculaires peuvent provoquer la déformation et l’amincissement progressifs de la paroi cornéenne.

La déformation de la cornée peut être à l’origine des troubles de la vision comme la myopie et peut également entraîner une sensibilité accrue à la lumière et une irritation oculaire.

Le kératocône peut se traiter par le port de lentilles de contact ayant pour objectifs de corriger la vision tout en gommant une grande partie des irrégularités de la cornée. Dans les cas les plus sévères ou si l’évolution de la déformation de la cornée se poursuit, le recours à la chirurgie cornéen sera nécessaire. Trois types de chirurgies pourront être conseillées au patient en fonction de l’avancée du kératocône. Il pourra s’agir d’introduire des anneaux intra-cornéens dans l’épaisseur de la cornée, d’un traitement cornéoplastique des kératocônes par modification du collagène cornéen ou d’une greffe de la cornée dans les cas les plus graves.

 

Comment éviter le frottement oculaire ?

Le frottement des yeux est souvent associé aux allergies. En complément des écoulements nasaux et des maux de gorge, les démangeaisons oculaires font partie des symptômes de différentes allergies. Pour soulager ces démangeaisons, les personnes souffrant d’allergies ont tendance à se frotter vigoureusement la cornée. Véritable cercle vicieux, le frottement des yeux pour apaiser les démangeaisons dues aux allergies libère d’importantes quantités d’histamine et d’acide dans l’œil ayant pour effet d’exacerber les picotements. Le moyen le plus efficace de ne pas aggraver l’irritation est de ne surtout pas toucher vos yeux. Prenez rendez-vous avec votre médecin afin qu’il vous prescrive des gouttes antihistaminiques si nécessaire.

Une autre méthode efficace consiste à instiller des gouttes ophtalmiques pour lubrifier les yeux et lutter contre le phénomène de sécheresse oculaire. Vous pouvez également rincer vos yeux à l’eau saline pour les rafraîchir et les apaiser.

Si les démangeaisons deviennent récurrentes, il est fortement conseillé de prendre rendez-vous avec un ophtalmologiste dans le but de définir la source du trouble et d’obtenir des conseils et un traitement adapté.