La myopie est le trouble visuel le plus fréquent. Il se caractérise par une bonne vision de près mais une vision floue de loin. Ce trouble visuel se corrige parfaitement à l’aide de verres correcteurs. Découvrez toutes les caractéristiques du verre correcteur pour la myopie.

Quel type de verre permet de corriger la myopie ?

En France, on estime que près de 29 % de la population serait myope. Ce trouble visuel apparaît généralement dès l’enfance. Les signes de la myopie chez l’enfant sont facilement détectables : il plisse les yeux pour voir un objet de loin et se rapproche de sa feuille lorsqu’il écrit ou dessine.

Dans la plupart des cas, la myopie est due à un œil trop long. Lorsque l’œil est atteint de myopie axile, la focalisation de l’image d’un objet éloigné se forme en avant de la rétine et la vision de loin est floue. Handicapante, la myopie peut toutefois être facilement corrigée. Le verre correcteur pour la myopie représente généralement la première solution de correction vers laquelle les patients se tournent.

La myopie se corrige avec des verres unifocaux divergents. Placé devant les yeux, ce type de verre correcteur pour la myopie permet de compenser l’excès de convergence afin que l’image se forme sur la rétine.

Quelles sont les caractéristiques du verre correcteur pour la myopie ?

Les verres unifocaux possèdent la même puissance de correction sur l’ensemble de leur surface. Ce verre correcteur pour la myopie peut également corriger l’hypermétropie et l’astigmatisme. Quand on est myope, les verres correcteurs ont une forme concave. Le verre correcteur pour la myopie est plus épais au bord qu’en son centre. Par souci d’esthétique, il est possible de réduire l’épaisseur du verre en effectuant un traitement amincissant.

Plusieurs autres traitements sont possibles sur le verre correcteur de la myopie. Ils peuvent être équipés de filtres anti UV et bénéficier d’un traitement anti reflet. Pour porter la même monture en situation de pénombre et d’ensoleillement, le verre correcteur pour la myopie peut également être photochromique. Un verre photochromique est un verre correcteur capable de se teinter en fonction de la quantité d’ultraviolet à laquelle il est exposé.

Quel verre correcteur choisir pour la myopie et la presbytie ?

Pour corriger plusieurs anomalies réfractives, les verres multifocaux sont les plus indiqués. Ils permettent une vision nette à différentes distances, à la fois de loin pour les myopes, et de près pour les presbytes. Le verre progressif est le verre correcteur pour la myopie et pour la presbytie le plus utilisé. Il se compose de quatre zones :

  • La zone supérieure est dédiée à la vision de loin ;
    La zone centrale correspond à la vision mi-distance. Elle permet de faire la transition entre la partie supérieure et la partie inférieure.
    La zone inférieure permet la vision nette de près.
    Les bords représentent les zones d’aberrations optiques, d’un côté et de l’autre du couloir de dégressivité du verre.

Le champ de vision étant légèrement rétréci, porter des verres progressifs demande un temps d’adaptation. Toutefois, la majorité des porteurs de verres progressifs réussissent à très bien les tolérer.

Verre correcteur pour la myopie : quelles alternatives ?

Le verre correcteur pour la myopie n’est pas le seul moyen de corriger ce trouble de la réfraction. Après avoir effectué un bilan complet, l’ophtalmologue pourra également prescrire des lentilles de contact au patient souhaitant se départir de ses lunettes de vue. Des lentilles de contact souples ou rigides peuvent également corriger la myopie.

Pour beaucoup, le port de lentilles et de lunettes de vue représente une contrainte. En effet, ces dispositifs entravent souvent la liberté de mouvement et restreignent la pratique de certaines activités sportives. Pour se séparer de sa correction de manière définitive, il est possible d’avoir recours à une chirurgie. La chirurgie de la myopie est une chirurgie de confort de plus en plus réalisée. L’intervention consiste à réduire la puissance optique de l’œil myope afin de rendre le patient emmétrope.

La chirurgie réfractive a pour vocation de permettre au patient de voir de loin nettement sans quelconque verre correcteur pour la myopie. Indolore, cette intervention peut être réalisée une fois que la myopie est stabilisée. Un bilan préopératoire doit être effectué afin d’écarter d’éventuelles contre-indications.