On parle d’hémorragie sous conjonctivale lorsqu’un saignement se produit dans la conjonctive. Sans douleur, ce phénomène n’en reste pas moins impressionnant. Quelles sont les causes de ces saignements ? Comment les traiter ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur l’hémorragie sous conjonctivale.

Qu’est-ce qu’une hémorragie sous conjonctivale ?

L’hémorragie sous-conjonctivale est une affection aussi impressionnante que bénigne. Elle désigne une hémorragie située sous la conjonctive. La conjonctive est une membrane qui tapisse la paupière. Elle recouvre la sclère, couche fibreuse dure et blanche qui recouvre l’œil, jusqu’au rebord de la cornée, couche transparente située devant l’iris et la pupille. La conjonctive a pour mission de protéger l’œil contre les petits corps étrangers et les micro-organismes responsables d’infections.

L’hémorragie sous-conjonctivale se traduit donc par un saignement qui se produit dans cet espace. Ses petites accumulations de sang sous la conjonctive peuvent rendre l’œil entièrement rouge, ou ne toucher qu’une petite zone de l’œil. Le sang, qui provient de petits vaisseaux sanguins à la surface de l’œil, et non de l’intérieur de l’œil, ne touche pas la cornée. De ce fait, la vision n’est pas altérée.

L’hémorragie sous conjonctivale est différente de l’hémorragie intra oculaire. Invisible à l’extérieur de l’œil, l’hémorragie intra oculaire se manifeste essentiellement par des troubles de la vision. Il peut s’agir d’une hémorragie intravitréenne, qui se traduit par une baisse de vision et une « pluie de suie », ou d’un hématome maculaire, qui se manifeste par une perte de la vision centrale.

Quelles sont les causes de l’hémorragie sous conjonctivale ?

La plupart du temps, l’hémorragie sous conjonctivale est liée à la perméabilité anormale de la paroi d’un vaisseau sanguin de la conjonctive ou de la sclère. Dans de rares cas, le saignement peut être en lien avec un trouble de la coagulation, une poussée d’hypertension artérielle ou encore une hyperpression veineuse.

Les hémorragies sous-conjonctivales peuvent également résulter d’un traumatisme mineur de l’œil. Elles peuvent apparaître immédiatement après un effort, une quinte de toux ou des vomissements, ou survenir en différé. Avec l’âge, la paroi des vaisseaux sanguins épiscléraux et conjonctivaux devient de plus en plus fragile. La prise d’un traitement anti-coagulant ou anti-agrégant plaquettaire, dans le cadre de pathologies cardio-vasculaires, peut également favoriser l’apparition de saignement dans cette zone de l’œil.

Enfin, le recours à une intervention de chirurgie oculaire peut également favoriser l’hémorragie sous conjonctivale. Cela s’explique par les différentes manipulations effectuées au niveau du globe oculaire.

Quel est le traitement d’une hémorragie sous conjonctivale ?

Le diagnostic de l’hémorragie sous conjonctival s’effectue en inspectant le globe oculaire. L’ophtalmologue peut observer le sang napper l’espace sous conjonctival sur une surface plus ou moins étendue.

N’entraînant aucune douleur ni aucun problème de vue, le traitement consiste à laisser l’hémorragie se résorber seule. Il n’existe pas de traitement pour faire disparaître plus rapidement le saignement. Tout comme un hématome, la régression spontanée s’effectue sur 2 à 3 semaines en passant par différents stades. L’hémorragie sous conjonctivale n’a également aucune conséquence esthétique à distance.

Si elle est causée par une hypertension artérielle ou un trouble de la coagulation, il sera nécessaire de prendre rendez-vous avec son médecin généraliste afin d’être pris en charge de manière adaptée.

Comment prévenir l’hémorragie sous conjonctivale ?

Pour éviter l’apparition de saignements dans l’œil, il est indispensable d’identifier ses causes. Dans le cas où le saignement serait causé par la prise d’un médicament, il pourra être nécessaire d’ajuster le traitement. Pour effectuer ces changements, il est important de consulter un médecin. Au quotidien, il est également recommandé de ne pas se frotter les yeux brutalement ou vigoureusement.

Hémorragie sous conjonctivale : quand consulter ?

Dans l’immense majorité des cas, les saignements dans l’espace sous conjonctival restent bénins. Toutefois, si le saignement s’accompagne de douleurs oculaires ou faciales, de problèmes de vue, ou d’un gonflement de l’œil, il est indispensable de prendre rendez-vous avec un ophtalmologue. Aussi, si l’hémorragie est secondaire à un traumatisme, il est également indispensable de consulter en urgence afin de vérifier qu’il n’existe pas d’atteinte des autres structures de l’œil. Pour ce faire, il sera nécessaire d’effectuer un fond d’œil.

De manière générale, il est recommandé de prendre rendez-vous régulièrement avec son ophtalmologue afin d’effectuer un examen ophtalmologique complet. L’examen ophtalmologique de permet détecter les maladies oculaires plus courantes de manière précoce et de les traiter avant qu’elles n’impactent la vision.