Les yeux sont le miroir de l’âme, comme le dit l’adage. Et si la couleur de vos yeux en disait long sur votre santé ? Selon une étude américaine de l’American Pain Society (APS), la couleur des yeux peut vous aiguiller sur vos risques de développer certaines maladies. Explications.

 

Comment est déterminée la couleur des yeux ?

 

Comme pour la couleur de la peau et des cheveux, plusieurs facteurs génétiques entre en cause pour produire la couleur des yeux. La partie de l’œil responsable de la couleur des yeux est l’iris. Percé par la pupille, un orifice de diamètre variable avec le degré de luminosité, l’iris joue le rôle de diaphragme dans l’œil en régulant la quantité de lumière destinée à atteindre la rétine.

 

La couleur de l’iris est déterminée par un ensemble de facteurs. D’une part, par la structure et la densité des fibres collagènes du stroma antérieur et de la couche antérieure, et d’autre part, par la densité en cellules mélanocytaires ainsi que la densité des pigments contenus par les cellules mélanocytaires.

 

Plus l’iris contient de cellules mélanocytaires, et plus les cellules mélanocytaires sont denses en pigments, plus l’iris sera marron et foncé. Dans le cas des yeux bleus, la couche antérieure de l’iris est dépourvue de mélanine, laissant ainsi traverser la lumière. Si vous avez les yeux verts, la concentration en pigment est faible. La lumière est alors partiellement absorbée par la mélanine.

 

Quels liens entre la couleur des yeux et la santé ?

 

Le risque de développer de potentielles maladies dépend d’une multitude de facteurs. Selon une étude publiée dans l’American Journal of Ophtalmology, il existe des corrélations entre la pigmentation des yeux et la prédisposition à certaines maladies. Par exemple, selon cette étude, les risques de souffrir de la cataracte sont plus grands chez les patients ayant les yeux foncés. La cataracte est un trouble de la vision due à la perte de transparence du cristallin.

 

Toutefois, les yeux foncés possèdent l’avantage d’offrir une meilleure protection contre les rayons UV, tandis que, selon une étude de l’Université de Pittsburg, les personnes qui ont les yeux clairs, bleus ou verts par exemple, sont plus à risque de développer un mélanome oculaire ou un cancer de la peau. Aussi, plusieurs études tendent à démontrer que la couleur des yeux fait partie des risques de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).

 

Couleur des yeux et santé : que faire si l’œil devient rouge ?

 

L’œil rouge est un symptôme assez courant de pathologies oculaires. Dans la plupart des cas, en l’absence de douleurs, la rougeur est due à un petit vaisseau sanguin qui s’est rompu. Lorsque la rougeur est associée à des démangeaisons, un gonflement de la paupière, et à un larmoiement, il peut également s’agir d’un signe de conjonctivite.

 

Si ces symptômes s’accompagnent d’une baisse de la vision, les rougeurs peuvent être dues à une inflammation de l’iris, une uvéite, qui peut être la conséquence d’une maladie auto-immune. Avoir les yeux rouges peut également révéler une hypertension non-diagnostiquée ou être le signe d’une rétinopathie diabétique. Il est donc indispensable de consulter un ophtalmologue au moindre doute.

 

 

Couleur des yeux et santé : que prédit le jaunissement ?

 

Le jaunissement des yeux peut être le signe d’une maladie du foie, telle que la cirrhose ou l’hépatite. Ce changement de couleur s’explique par bilirubine dans le sang, un pigment jaune produit naturellement lors de la dégradation des globules rouges. Un bilan sanguin sera indispensable pour évaluer le taux de bilirubine.

 

Après 50 ans, il est essentiel de porter une attention particulière aux éventuelles modifications de la surface de l’œil. En cas d’anomalie, consultez un ophtalmologiste dans les meilleurs délais.