Le saviez-vous ? En France, le diabète est la première cause de cécité chez les personnes de moins de 65 ans. Toutefois, l’hyperglycémie chronique n’est pas la seule cause de cécité. Glaucome, cataracte, DMLA… Découvrez toutes les causes principales de cécité en France.

 

 

Qu’est-ce que la cécité ?

 

La cécité désigne un état pathologique causé par de nombreuses maladies oculaires. Définie par un seuil d’acuité visuel ou de champ visuel, la cécité peut avoir plusieurs causes. L’organisation Mondiale de la Santé décrit trois catégories de cécité :

 

  • Catégorie I : elle se caractérise par une déficience visuelle profonde. Dans ce cas, le sujet compte les doigts à un mètre mais ne peut le faire à trois mètres.
  • Catégorie II : on parle de déficience presque totale, ou de cécité sévère. Elle est définie par une acuité visuelle inférieure à 1/50 avec perception conservée de la lumière. Une personne atteinte de cécité de catégorie II ne peut pas compter les doigts à un mètre ou dispose d’un champ visuel inférieur à 5°.
  • Catégorie III : elle correspond à la cécité absolue. Le sujet ne perçoit pas la lumière.

 

Les causes principales de la cécité sont des maladies liées au vieillissement, telles que la DLMA, la cataracte, le glaucome et la rétinopathie diabétique.

 

Le diabète, première cause de cécité en France

 

Le diabète, et plus précisément le diabète incontrôlé causant une rétinopathie diabétique, figure parmi les principales causes de cécité en France. Avant 65 ans, la rétinopathie diabétique est la première cause de cécité. Cette complication du diabète sucré touche les vaisseaux sanguins de la rétine en provoquant des microanévrismes et des hémorragies rétiniennes. La rétinopathie diabétique peut également engendrer une prolifération de vaisseaux anormaux pouvant à terme, créer des dommages irréversibles.

 

La rétinopathie diabétique est une pathologie silencieuse dans les premiers temps. C’est pourquoi, il est indispensable de consulter régulièrement un ophtalmologue, notamment si vous souffrez de diabète, afin d’éviter tout risque de complications graves, allant jusqu’à la cécité.

 

Qu’est-ce qui provoque la cécité ?

 

En France, on compte plus de 200 000 aveugles et malvoyants profonds. Parmi les causes principales de cécité en France, on retrouve les facteurs d’origine génétique, les accidents ou encore les maladies infectieuses. Dans les pays occidentaux, le glaucome, la cataracte ou la DMLA viennent s’ajouter à la rétinopathie diabétique parmi les causes principales de cécité.

 

La cataracte

La cataracte désigne une opacification du cristallin de l’œil, principalement liée au vieillissement. Cette opacification du cristallin, lentille convergente située à l’intérieur de l’œil, entraine une baisse progressive de la vue, une sensation de brouillard et un éblouissement à la lumière. Une intervention, qui consiste à enlever le noyau du cristallin pour le remplacer par une lentille artificielle, sera alors nécessaire.

 

Le glaucome

 

En France, le glaucome est la 2ème cause de cécité chez l’adulte. Le glaucome se caractérise par une altération du nerf optique qui est souvent associée à une augmentation de la pression intraoculaire. Il existe deux principaux types de glaucomes :

 

  • le glaucome à angle fermé, qui est très douloureux et représente une urgence ophtalmologique ;
  • et le glaucome à angle ouvert qui est asymptomatique.

 

Une fois dépisté, le glaucome peut être traité afin de prévenir la perte de vision.

 

La DMLA

 

La dégénérescence maculaire liée à l’âge, ou DMLA, est également une des causes principales de cécité. La DMLA est la maladie ophtalmologique la plus répandue dans les pays industrialisés qui apparaît généralement après 50 ans. Elle est caractérisée par un vieillissement précoce et évolutif de la macula, zone centrale de la rétine où l’acuité visuelle est la meilleure. La DMLA se traduit par une déformation des lignes puis par la perte de la vision centrale. En raison du risque de développement rapide, il est fortement recommandé de prendre rendez-vous régulièrement avec son ophtalmologue.