En France, près de 4 personnes sur 10 sont atteintes de troubles de la vue. Parmi ces troubles, la myopie touche environ 40% de la population. Pour ralentir son développement à l’enfance, une technique existe : l’orthokératologie. Qu’est-ce que l’orthokératologie pour enfant ? Comment fonctionne cette technique et quelles sont ses limites ?

Quel est le principe de l’orthokératologie chez l’enfant ?

L’orthokératologie désigne une technique utilisée en ophtalmologie où le port de lentilles nocturnes est utilisé afin de corriger la myopie. Cette lentille nocturne est portée la nuit dans le but de compenser un défaut optique et permettre au sujet d’obtenir une vision nette la journée, sans avoir à porter de correction. Calculée pour écraser le centre la cornée, la lentille possède un rayon de courbure sur-mesure, adapté aux besoins du patient. Une série d’examens est réalisée par un ophtalmologiste dans le but de recueillir certaines propriétés géométriques de la surface cornéenne telles que sa courbure, son épaisseur ou encore son relief.

L’orthokératologie est-elle efficace pour ralentir la myopie ?

La myopie est un trouble de la vision qui se caractérise par une vision nette de près, mais floue de loin. Généralement, la myopie apparaît pendant l’enfance et progresse lentement durant l’adolescence et le début de l’âge adulte. Selon une étude épidémiologique publiée en 2015 et menée dans 15 pays, la prévalence de la myopie est passée de 18% à 23,5% en un peu plus d’une génération. À Taïwan, on estime que 75% de la population est concernée par ce trouble de la vision.

Trouver des solutions pour ralentir le développement de la myopie se présente comme enjeu de santé publique majeur. Bien qu’aucune méthode n’est prouvée son efficacité pour stopper complètement la progression de la myopie, d’autres techniques sont avancées pour ralentir le développement de ce trouble de la vision. Parmi elle, l’orthokératologie chez l’enfant.

Les lentilles utilisées en orthokératologie pour enfant visent à induire un changement de forme de la cornée par aplatissement central. Portées la nuit, tout comme chez l’adulte, les lentilles rigides d’orthokératologie pour enfant sont toutefois limitées aux myopies faibles. En effet, au-delà d’une certaine limite, il ne sera plus possible d’aplatir le centre de la cornée. L’orthokératologie pour enfant et pour adulte est donc réservée aux myopes jusqu’à -7.00 dioptries, avec ou sans astigmatisme. Les enfants et les adolescents rentrent généralement dans cette catégorie de dioptrie. En présentant une myopie faible, mais progressive, les jeunes sujets ne sont pas de bons candidats pour la chirurgie réfractive. En revanche, l’orthokératologie pour enfant est une option intéressante pour eux.

Quels sont les résultats de l’orthokératologie pour enfant ?

Plusieurs études portées sur l’orthokératologie pour enfant ont montré un ralentissement du développement de la myopie en lien avec un ralentissement significatif sur la croissance du globe oculaire.

Tout comme pour l’adulte, l’orthokératologie pour enfant permet de libérer le sujet de la gêne engendrée par le port de lunettes. Chez les enfants pratiquant une activité sportive, notamment nautique, l’orthokératologie présente de nombreux avantages. Cependant, pour maintenir l’effet de la technique, le traitement ne doit pas être arrêté. La cornée reprenant sa forme initiale au bout de 24 à 48 heures, l’orthokératologie pour enfant doit faire l’objet d’un port nocturne chaque nuit afin de garder une qualité de vision optimale.

Quels sont les risques de l’orthokératologie chez l’enfant ?

Afin de bénéficier de cette technique, il est nécessaire de remplir des critères assez sélectifs. Tout d’abord, l’enfant ne doit pas présenter certains antécédents médicaux et certaines allergies sévères. Le diamètre pupillaire de l’enfant ne doit pas être trop important et il doit pouvoir compléter plus de 6 heures de sommeil par nuit.

Les lentilles de nuit d’orthokératologie pour enfant sont spécialement conçues pour être portées la nuit. Le matériau utilisé est extrêmement perméable à l’oxygène afin de permettre une bonne oxygénation de la cornée. Cependant, l’orthokératologie pour enfant et les risques d’infection oculaires causés par le port de lentilles peuvent représenter un frein à la technique. C’est pourquoi les enfants, sous le contrôle de leurs parents, doivent mettre en place un protocole d’hygiène minutieux.

Les lentilles de nuit d’orthokératologie pour enfant sont des dispositifs médicaux devant faire l’objet d’une prescription médicale et d’un suivi régulier. Des instructions d’utilisation précises seront données afin de réduire au minimum le risque qu’une lentille cause une infection oculaire.

Quels sont les autres techniques pour ralentir le développement de la myopie ?

Plusieurs études ont démontré le rôle de l’environnement dans le développement de la myopie. En cause principalement : les nombreuses heures que les enfants passent devant les écrans, sur l’ordinateur, sur les téléphones intelligents ou encore devant les jeux vidéos. Or, l’allongement excessif de l’œil, principal facteur anatomique responsable de la myopie, peut être associé à l’exposition fréquente aux écrans. Cependant, la pratique d’activité plein air, bien qu’identifiée comme facteur préventif de l’incidence de la myopie, ne permet pas de la ralentir.

Pour prévenir le développement de la myopie, l’orthokératologie présente certains avantages, pouvant toutefois être limité par les contraintes de tels dispositifs. Sur le long terme, les techniques visant à ralentir le développement de la myopie sont encore incertaines.