L’orthoptie est une profession paramédicale exercée par un orthoptiste. Ce professionnel de la santé intervient dans le dépistage, la rééducation, la réadaptation et l’exploration de la fonction visuelle. Pourquoi prendre rendez-vous avec un orthoptiste ? Découvrez dans quel cas consulter ce professionnel de santé spécialisé dans la prise en charge des troubles visuels.

Quel est le rôle de l’orthoptiste ?

L’orthoptiste intervient à la demande d’un ophtalmologue. Il est spécialisé dans le dépistage, la rééducation et la réadaptation oculaire. Ce professionnel de la santé est sollicité afin d’effectuer un bilan pour évaluer les capacités visuelles et les troubles à prendre en charge. Après un traumatisme ou une intervention chirurgicale, l’orthoptiste peut également intervenir afin de faciliter la réadaptation.

Après avoir évalué les défaillances visuelles à traiter, et avoir déterminé les possibilités de rééducation à l’aide de plusieurs tests, l’orthoptiste met en place un protocole sur-mesure en fonction des besoins du patient.

Depuis 27 avril 2020, après le décret relatif aux conditions d’adaptation des prescriptions médicales de verres correcteurs et de lentilles de contact oculaire par un orthoptiste, ce professionnel de la santé peut également assurer le renouvellement et l’adaptation d’équipements optiques. Dans le cas de verres correcteurs, l’orthoptiste peut adapter les corrections optiques des prescriptions médicales initiales datant de moins de 1 an pour les patients âgés de moins de 16 ans, de 5 ans pour les patients de 16 à 42 ans, de 3 ans pour les patients de 42 ans et plus. Pour les lentilles de contact, les prescriptions médicales initiales doivent dater de moins de 1 an pour les patients âgés de moins de 16 ans, et de 3 ans pour les patients âgés de 16 ans et plus.

Quelle est la différence entre un ophtalmologue et un orthoptiste ?

L’ophtalmologue, aussi appelé ophtalmologiste, est un médecin spécialisé dans l’étude et le traitement de l’œil et de toutes ses pathologies. Il est consulté dans le but de détecter les troubles et les maladies des yeux, de les corriger et de les soigner. L’ophtalmologue peut également pratiquer des actes de chirurgie tels que le traitement d’un glaucome et l’opération de la myopie, de la rétine, des paupières ou de la cataracte. Il est le médecin référence dans le dépistage et le suivi du glaucome, et de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).

Contrairement à l’ophtalmologue, qui est un spécialiste en accès direct, l’orthoptiste intervient sur prescription médicale (ORL, médecin généraliste, pédiatre, etc.). Cet auxiliaire médical traite les troubles de la vision chez l’enfant et l’adulte. Il peut s’agir de troubles tels que le strabisme, l’amblyopie ou les déficiences visuelles importantes.

Pourquoi aller voir un orthoptiste ?

Les raisons pour lesquelles un patient peut être amené à consulter un orthoptiste sont nombreuses. Il peut être nécessaire de prendre rendez-vous avec ce professionnel de la santé pour soulager une fatigue oculaire, réduire un strabisme, ou permettre une meilleure adaptation aux lunettes. Les exercices proposés par l’orthoptiste peuvent également améliorer un trouble de la vue après un traumatisme, une maladie ou un accident, par exemple.

Il est possible de consulter un orthoptiste à tout âge. Chez l’enfant, les troubles de la vision peuvent perturber son développement. Certains troubles de la vision, lorsqu’ils sont diagnostiqués tôt, peuvent être corrigés par des exercices de rééducation et de réadaptation. L’orthoptiste participe à la rééducation de l’amblyopie. L’amblyopie désigne une déficience visuelle unilatérale qui est généralement constatée chez les jeunes enfants. Dans la plupart des cas, cette déficience est due à une différence de réfraction entre les deux yeux. Lorsqu’elle est traitée avant 6 ans, l’amblyopie est réversible.

Comment se déroule une séance d’orthoptie ?

Le déroulement d’une séance d’orthoptie dépend du patient et des troubles visuels à corriger. Dans le cas d’une première consultation, le professionnel de la santé débute généralement par un entretien médical, un test d’acuité visuelle et un bilan orthoptique.

Une séance avec un orthoptiste dure en moyenne entre 20 min et 1 heure. Au cours de la séance, l’orthoptiste pourra également réaliser des examens de la vue, mesurer l’acuité visuelle, et réaliser des séances d’apprentissage à la manipulation et à la pose des lentilles de contact oculaire.

L’orthoptiste peut exercer en libéral, ou être salarié d’un hôpital, d’une clinique privée, d’un cabinet médical, d’un dispensaire, d’un centre de soins, ou d’un réseau de santé.

Qu’est-ce qu’un bilan orthoptique ?

Les raisons pour lesquelles un patient est amené à réaliser un bilan orthoptique sont variables. Chez le bébé, s’il ne réagit pas aux différents jouets qu’on lui tend, il peut être nécessaire de se rapprocher de son ophtalmologue afin d’obtenir une prescription. Plus tard, si un enfant présente des difficultés d’apprentissage ou s’il se tient trop près des écrans ou des livres, un bilan peut être envisagé pour dépister un éventuel trouble de la vision. Chez l’adulte, la fatigue visuelle, les larmoiements ou encore une sensibilité accrue à la lumière peuvent mener à la réalisation d’un bilan orthoptique.

Le bilan orthoptique est réalisé afin de poser un diagnostic et proposer au patient un protocole de soins adapté. Il permet d’évaluer les capacités visuelles du patient et de déterminer l’origine de son trouble.

Après avoir interrogé le patient sur les problèmes rencontrés, ses habitudes de vie, et ses antécédents médicaux, l’orthoptiste pratique différents tests à l’aide d’instruments et de matériels spécifiques. Le bilan comporte notamment la mesure des axes visuels avec ou sans correction optique, la convergence, la divergence, et les mouvements oculomoteurs. Cet examen complet dure une trentaine de minutes.

Est-ce que l’orthoptiste est remboursé par la sécurité sociale ?

Le bilan orthoptique est pris en charge par l’Assurance maladie, tout comme le remboursement de l’orthoptiste. Pour bénéficier du remboursement, il est indispensable de disposer d’une prescription médicale. La consultation chez l’orthoptiste est remboursée par l’Assurance Maladie à hauteur de 60% dans le parcours de soins coordonnés. Pour obtenir un complément de prise en charge, rapprochez-vous de votre mutuelle.