Frotter ses yeux. Ce geste est un geste quotidien, que l’on réalise la plupart du temps par fatigue ou par habitude. Pouvant paraître sans conséquence, le frottement oculaire n’est pourtant pas sans risque pour la santé de vos yeux. Pourquoi frotter ses yeux est-il dangereux pour la santé oculaire ?

 

Se frotter les yeux : une mauvaise idée ?

Soumis à la fatigue, à la pollution, aux allergies ou encore à la sécheresse de l’air, vos yeux peuvent être victimes de démangeaisons. Se frotter les yeux est une pratique ô combien agréable. Souvent réalisé le soir quand on est fatigué ou le matin au réveil, ce geste est un réflexe adopté dans le but de mieux répartir le liquide lacrymal, de stimuler les glandes de meibomius et de repousser les impuretés vers le coin des yeux. Se frotter les yeux quand la fatigue se fait sentir est en réalité lié au fait que nous ne clignons pas assez des yeux quand nous sommes fatigués. Au réveil, cela s’explique de la même manière. Après une bonne nuit de sommeil sans cligner des yeux, l’envie de les frotter est présente.

Pour autant, il est indispensable de résister à la tentation. Réalisé trop fréquemment, avec les phalanges et les poings serrés, ce geste peut nuire à la santé des yeux.

 

Se frotter les yeux : quel est le lien avec le risque de déformation de la cornée

Selon plusieurs études, dont notamment celle réalisée par la Fondation Rothschild, les conséquences des frottements oculaires sur la cornée sont très importantes. En effet, la cornée, et le globe oculaire dans son ensemble, subissent des dommages lors de ces frictions répétées.

Parmi les dommages les plus courants : le kératocône. Le kératocône désigne une déformation progressive de la cornée. Avec le temps, la cornée s’affine et change de forme. À l’origine de forme sphérique, la cornée prend alors une forme conique. Le kératocône touche à la fois les hommes et les femmes, et survient généralement à l’adolescence puis évolue jusqu’à l’âge de 30-40 ans avant de se stabiliser.

Se frotter les yeux peut avoir une incidence sur l’apparition d’un kératocône. Ses mouvements circulaires ou latéraux avec écrasement des globes oculaires peuvent être liés à la déformation de la cornée et à son amincissement. Les effets du kératocône sont différents d’un individu à un autre. La plupart du temps, les deux yeux sont touchés par cette déformation de la cornée. Il est toutefois possible de ne souffrir que d’un œil.

Le kératocône présente les symptômes suivants :

  • Vision floue ;
  • Baisse de l’acuité visuelle (surtout la vision de loin) ;
  • Photophobie (sensibilité excessive à la lumière) ;
  • Éblouissement ;
  • Irritation oculaire ;
  • Images dédoublées.

Pour réaliser le diagnostic du kératocône, l’ophtalmologue réalisera un examen de topographie cornéenne. La topographie cornéenne révèlera si la cornée présente un amincissement et des irrégularités. Généralement, un lien peut être établi entre le développement du kératocône et le fait que l’individu souffre d’allergie. En effet, les allergies sont l’une des principales raisons pour lesquelles on ressent le besoin de se frotter les yeux.

 

Se frotter les yeux : quels sont les autres risques ?

Se frotter les yeux peut présenter d’autres risques pour leur santé :

  • Une infection : les mains sont vecteurs de virus et de bactéries pouvant créer des infections. Parmi les premières conséquences du frottement oculaire, la conjonctivite. La conjonctivite désigne une inflammation de la conjonctive de l’œil. Douloureuse, la conjonctivite donne une sensation de grain de sable et crée des brûlures et des démangeaisons. Principalement bactérienne ou virale, elle se transmet facilement en se touchant les yeux. Se frotter les yeux régulièrement peut donc augmenter le pourcentage de chances de développer une conjonctivite.
  • Une égratignure de la cornée : se frotter les yeux en ayant une poussière dans l’œil peut égratigner la cornée. Cette érosion de la cornée peut être causée après frottement de l’œil en présence d’un corps étranger ou survenir après une égratignure avec un ongle ou une branche. Douloureuse, l’érosion cornéenne nécessitera la prescription d’un traitement ainsi qu’un suivi médical avec un ophtalmologue. Si l’atteinte est légère, elle guérira seule, sans traitement.

Frotter ses yeux n’est donc pas sans conséquence pour leur santé. Pour résister à l’envie de réaliser ce geste, clignez-les plusieurs fois afin de favoriser la répartition du liquide lacrymal sur la surface de la cornée.