Le strabisme désigne le défaut de parallélisme entre les deux yeux. Le terme strabisme vient du mot grec « strabismos » signifiant loucher. Lorsqu’ils ne sont pas victimes de strabisme, les yeux sont capables d’effectuer des mouvements oculaires de manière parfaitement coordonnés.

 

Quels sont les différents types de strabisme ?

Le strabisme peut conduire à une dégradation de la vision et à une incapacité des yeux à observer correctement les objets en trois dimensions. Pour régler ce défaut de parallélisme, le cerveau ignore naturellement les informations reçues par l’œil atteint de déviation. De ce fait, le champ de vision est réduit et la vision binoculaire est affectée. Sur le long terme, le patient peut développer une amblyopie. L’amblyopie désigne une diminution de l’acuité visuelle due à un œil moins actif que l’autre. Le strabisme figure parmi les principales causes d’amblyopie. Sans test de strabisme et sans prise en charge adaptée, la perte d’acuité visuelle peut être totale et définitive.

Le strabisme peut toucher un patient de plusieurs façons et selon plusieurs niveaux de gravité :

  • Ésotropie ou strabisme convergent : lorsqu’un œil est dévié vers l’intérieur.
  • Exotropie ou strabisme divergent : lorsqu’un œil est dévié vers l’extérieur.
  • Hypertropie : lorsque l’œil est dévié vers le haut.
  • Hypotropie : lorsque l’œil est dévié vers le bas.

Lorsque le défaut de parallélisme est mineur, voire imperceptible, on parle alors de « phorie ». Dans ce cas, le cerveau est dans la capacité de corriger facilement l’anomalie afin d’assurer un alignement apparent des yeux et de permettre la fusion des images transmises par les deux yeux. On parlera de « tropie » lorsqu’une déviation est visible et constante.

 

Comment effectuer un test de strabisme ?

La plupart du temps, le mauvais alignement des yeux est évident et facile à reconnaître. Toutefois, il arrive que ce défaut de parallélisme soit imperceptible et qu’il doive faire l’objet d’un test de strabisme pour être dépisté.

Pour effectuer un test de strabisme à la maison, il est nécessaire de compléter un certain nombre d’étapes :

  • Sur une feuille, dessinez deux ronds d’égal diamètre et sur la même ligne horizontale. Ces deux ronds doivent être séparés de quelques centimètres l’un de l’autre.
  • Placez la feuille à 30 centimètres de distance du regard.
  • Munissez-vous un crayon et placez-le devant vous de sorte à le voir au milieu des deux ronds dessinés sur la feuille.
  • Fixez la pointe du crayon. Si vous ne souffrez pas de strabisme, vous devez voir apparaître un troisième cercle au milieu des deux autres.
  • Si vous n’observez pas de cercle au milieu des deux autres, il est possible que vous soyez atteint d’un strabisme léger.

Pour dépister un strabisme de manière plus précise, il est indispensable de prendre rendez-vous avec un ophtalmologue. L’ophtalmologue est le seul à pouvoir dépister le strabisme de manière rapide et non invasive à l’aide d’un test de strabisme nommé « test de Hirschberg ».

Qu’est-ce que le test de Hirschberg ?

Le test de Hirschberg est un test de strabisme couramment pratiqué par les ophtalmologues dans le cadre d’un examen de la vue de routine. Ce test de strabisme s’effectue de la manière suivante :

  • L’ophtalmologue demande au patient de se concentrer tout droit sur une cible, en projetant une lumière dans les yeux.
  • Chez les personnes ayant les deux yeux bien positionnés, la lumière va se refléter à partir du milieu de la cornée, juste au-dessus de la pupille.
    Si la lumière ne suit pas le même schéma pour l’un des deux yeux, cela signifie que les yeux du patient ne sont pas tout à fait alignés.

 

Comment se développe le strabisme ?

Le strabisme peut être présent dès la naissance ou se développer qu’après quelques semaines ou quelques mois. Dans des cas bien plus rares, ce défaut de parallélisme peut apparaître plus tard est être causé par un problème musculaire ou nerveux, ou être dû à un traumatisme. Chez les enfants entre trois et six ans, un strabisme convergent peut naitre lorsqu’ils sont hypermétropes et ont besoin de lunettes.

Enfin, un strabisme peut apparaître des suites d’une affection grave de l’œil ou du système nerveux. Il peut notamment s’agir d’un rétinoblastome, tumeur cancéreuse de la rétine touchant essentiellement les nourrissons et les enfants de moins de 3 ans. Rare, cette cause doit être prise en charge rapidement et nécessitera un traitement visant à corriger l’alignement des yeux.

 

Comment dépister le strabisme chez un bébé ?

Le strabisme touche environ 5 % des enfants, et autant les filles que les garçons. Tout comme pour l’adulte, le strabisme chez le bébé peut prendre la forme d’un œil qui dévie en permanence, ou d’un œil qui dévie de façon intermittente.

Lorsque l’œil dévie en permanence, le diagnostic pourra facilement être effectué par un pédiatre, sans avoir recours à un test de strabisme particulier. L’enfant devra tout de même être dirigé vers un ophtalmologue pour un suivi plus pointu et un traitement adapté.

Le strabisme intermittent se détecte de manière moins évidente. Le dépistage du défaut de parallélisme devra faire l’objet d’une visite chez l’ophtalmologue pour effectuer un test de strabisme.

 

Comment soigner le strabisme naturellement ?

Une fois le strabisme constaté par l’ophtalmologiste, il sera nécessaire de prendre rendez-vous avec un orthoptiste afin d’effectuer des exercices de rééducation. En supplément, l’ophtalmologue pourra prescrire le port de lunettes de vue. Si les mesures prises ne sont pas suffisantes, une chirurgie pourra être envisagée, au cas par cas.